France

Rhône. Des tags insultant le policier décédé Franck Labois découverts près de Lyon

Des tags salissant la mémoire de Franck Labois ont été découverts lundi 20 janvier à Bron, en banlieue de Lyon. C’est dans cette commune que le policier a été percuté par un fourgon dans la nuit du 11 au 12 janvier dernier avant de décéder, deux jours plus tard. Le préfet va porter plainte.

Franck Labois est décédé après avoir été percuté par un véhicule à Bron. | JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/AFP

Des tags provocateurs et insultants à la mémoire du policier Franck Labois, mort après avoir été fauché par un véhicule dans la nuit du 11 au 12 janvier, sont apparus à Bron (Rhône) lundi 20 janvier.

Ces inscriptions ont été réalisées à la bombe de peinture noire sur le fronton d’un centre commercial abandonné et sur des grilles métalliques de commerces, rapporte Le Progrès.

Aucune photo des tags n’a filtré. Lundi, le préfet du Rhône Pascal Mailhos a condamné « avec la plus grande fermeté ces tags abjects ». « Une plainte sera déposée dans les prochaines heures », a-t-il précisé.

De son côté, le syndicat majoritaire Alliance a condamné « ces agissements irresponsables et commis par une minorité assoiffée de haine anti-flic ». Le syndicat demande que les fautifs soient « vite identifiés, interpellés, puis jugés comme il se doit ».

Un suspect mis en examen

Âgé de 45 ans, le capitaine Franck Labois est décédé le 13 janvier dernier, deux jours après avoir été renversé par un fourgon lors d’une opération à Bron, dans la banlieue de Lyon. Il agissait dans le cadre d’une enquête pour vols de fret et vols à main armée.

Deux suspects, un ado de 15 ans et un jeune de 19 ans, ont été identifiés dans cette affaire. Le plus âgé a reconnu qu’il était au volant du véhicule mis en cause, mais nie avoir percuté l’officier de police volontairement.

Le parquet de Lyon a annoncé lundi 20 janvier que le suspect avait été mis en examen pour « homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique » et « vol suivi de violence ayant entraîné la mort en bande organisée ».

Rhône. Des tags insultant le policier décédé Franck Labois découverts près de LyonOuest-France.fr