France

Rock, chanson, jazz, classique… nos albums coups de cœur de la rentrée

Le lundi, le service Culture du « Monde » propose aux lecteurs de « La Matinale » ses choix en matière de musique.

Temps de Lecture 6 min.

Article réservé aux abonnés

LA LISTE DE LA MATINALE

En fin de mois, nous revenons sur des albums récemment commercialisés, qui ont reçu un accueil critique positif de la rubrique Musiques du Monde. Au programme aujourd’hui : la cumbia joyeuse, un peu punk, du chanteur et multi-instrumentiste colombien Eblis Alvarez, dit Meridian Brothers ; le troisième album de la chanteuse de jazz (notamment) Camille Bertault ; du baroque au romantique les retrouvailles des clarinettistes Michel Portal et Paul Meyer ; la pop psychédélique rêveuse et touchante de The Flaming Lips ; le deuxième coffret de l’intégrale consacrée à Léo Ferré, qui couvre ses années 1960 à 1967 chez Barclay ; le quatrième album, mille-feuille d’harmonies pop, de folk mystique et d’arrangements intrigants, mis en ligne sans avoir été annoncé en amont, du groupe Fleet Foxes.

« Cumbia Siglo XXI », de Meridian Brothers

Ignorant la tyrannique obligation de mélodie, chantée sans l’obsession de la justesse, une cumbia un peu punk sur les bords, constellée de synthés joueurs, de sons trafiqués. Joyeuse et loufoque mais également traversée d’une ironie assez furieuse, qui s’en prend aux fils à papa, à la corruption, à une forme de prostitution du système. « Lo importante es que la cumbia suene más fuerte que los problemas. » (« Ce qui est important, c’est que la cumbia sonne plus fort que les problèmes »), souligne le chanteur et multi-instrumentiste colombien Eblis Alvarez entre deux couplets de Los golpeadores de la cumbia, le titre d’ouverture.

C’est lui, Meridian Brothers, un son imaginé au début des années 1990 dans son studio à Bogota, au départ un projet solo, pour lequel il s’entourera ensuite de musiciens. Après ¿Donde Estas Maria ?, paru aussi sur le label suisse Bongo Joe, il revient à ses capacités d’homme à tout faire (paroles, musiques, arrangements, guitares, synthés, percussions, voix sur des timbres différents – en solo ou en chœur). Le titre de l’album, sa « nouvelle expérience », fait référence, explique-t-il, au groupe Cumbia siglo XX « et à sa vision futuriste de la cumbia des côtes caribéennes dans les années 1980 ». Patrick Labesse

1 CD Les Disques Bongo Joe/L’Autre Distribution (sortie le 21 août).

« Le Tigre », de Camille Bertault

D’abord prévue pour avril, la sortie du nouvel album de Camille Bertault a été repoussée, comme tant d’autres, en raison de la pandémie de Covid-19. C’est donc en disque de rentrée de septembre qu’est commercialisé Le Tigre. Troisième étape d’un parcours phonographique commencé avec En vie (2016), poursuivi par Pas de géant (2018), dont le titre disait bien l’avancée de la chanteuse. En quatorze thèmes (dont Berceuse de la 54e rue en versions française et portugaise), on retrouve sa manière joueuse avec les mots, l’attention à leur juste sonorité au service du sens – à cet égard, Je vieillis est un modèle –, son articulation impeccable, son souffle maîtrisé, son goût pour la musique classique (Prélude, d’après un air de Chopin), son rapport profond au jazz.

Il vous reste 65.63% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes

Football news:

Ronald cooman: Maradona était le meilleur de son temps. Aujourd'hui, le meilleur Messi
Le président du PSG a été acquitté dans une affaire de vente des droits de diffusion de la coupe du monde
Ter Stegen et Coutinho n'ont pas pris part à la candidature du Barça pour le match contre alavés
Zidane à propos de la création de la super League: j'en ai Entendu parler, mais j'ai assez de soucis. Nous ne pouvons même pas profiter des victoires
Zinédine Zidane: les Critiques de Benzema ne frapperont pas Vinicius. Je l'ai déjà fait moi-même, et j'ai aussi été grondé
Maradona a propos d'un cadeau pour son 60e anniversaire: la disparition de la pandémie et du Scudetto pour Napoli
Barcelone tentera à nouveau d'acheter Eric Garcia en janvier. L'accord doit être approuvé par le nouveau président du Club