France

Rugby - CE - Morgan Parra (Clermont) : « Sur le match, il n'y a pas photo »

Morgan Parra et les Clermontois ont vite été largués au score par les Franciliens. (A. Mounic/L'Équipe)

Morgan Parra et les Clermontois ont vite été largués au score par les Franciliens. (A. Mounic/L'Équipe)

Morgan Parra, le capitaine de Clermont, a reconnu que l'ASM, en reconstruction, ne pouvait pas rivaliser avec le Racing ce samedi, en quarts de finale de Coupe d'Europe (27-36).

19 septembre 2020 à 22h10

Morgan Parra, capitaine de Clermont, battu par le Racing 92 en quarts de finale de la Coupe d'Europe (27-36) : « C'est une déception, mais sur le match, il n'y a pas photo. On était face à une belle équipe du Racing qui nous a pris sur les fondamentaux, le rugby pur, le combat, l'agressivité, la conquête, la discipline. On a fait trop de fautes pour espérer, on démarre trop mal le match.

« Le Racing était en avance sur nous »

Ils étaient très bien en place, à part à la fin où il y avait un écart qui les a fait lâcher un peu. Ils ont un vécu, un groupe qui connaît ce genre de moment. On ne se cache pas derrière ça. On passe à côté en conquête, on n'a pas assez de ballons pour mettre notre jeu en place en première mi-temps et on est trop indisciplinés pour espérer. Jouer un quart dès notre troisième match (depuis la reprise), c'était difficile, mais on n'avait pas le choix. Le Racing était en avance sur nous. »

Franck Azéma, entraîneur de Clermont : « On avait fait ce qu'il fallait l'année dernière (avant l'arrêt de la saison à cause du Coronavirus) pour mériter ce quart de finale, mais là on est en train de redémarrer une autre histoire. On n'en est qu'à trois matches (depuis la reprise), et on a senti qu'il y a un écart entre la maîtrise affichée par le Racing 92 et nous, qui avons fait preuve d'inconstance et de fébrilité. Ça s'est vu sur la première mi-temps. Où le Racing n'a rien fait de magique, mais avait un jeu précis, bien fait.

« On a été trop sanctionnés pour espérer les faire douter »

On a payé cash nos erreurs, qui ne sont pas dramatiques, mais un hors-jeu qui te ramène derrière ta ligne, un ballon perdu... L'enchaînement de ces fautes-là a fait gonfler le score. Mais on n'a jamais baissé les armes. Jusqu'à la dernière minute on a essayé de produire, de jouer, de remonter. Si on avait lâché, on en aurait pris 60. Ils ne nous ont pas laissé l'opportunité de nous exprimer et nous ont étouffés en permanence. On a été trop sanctionnés pour espérer les faire douter. On ne va pas se plaindre d'avoir joué ce match ce soir. Mais on n'est pas prêt à maîtriser notre jeu, dans tous les domaines, de A à Z. ça arrive trop tôt pour nous. »

publié le 19 septembre 2020 à 22h10

Football news:

Lucescu sur la défaite de la Juventus: Peut-être, 0:2-beaucoup pour un tel match. Ils ont très bien joué
Le pic peut manquer le match avec la Juventus en raison de la suppression dans le jeu avec Ференцварошем
Gnabry a contracté le coronavirus. Le Bayern joue demain avec l'Atlético
Faty a marqué 2 buts avant le 18e anniversaire
Messi a marqué la 16e saison consécutive de la Ligue des Champions et a répété le record de Giggs
Brunu n'a pas marqué le penalty du PSG dès le premier essai, mais l'arbitre a demandé à être Interrompu en raison de la sortie de Navas de la ligne de but
Cooman est le cinquième entraîneur à avoir dirigé 6 équipes en Ligue des Champions