France

« Sécurité globale » : plusieurs milliers de manifestants à Nantes

Lecture : 2 minutes

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté, ce vendredi soir à Nantes, contre le projet de loi « sécurité globale » et les violences policières.

Environ 3 500 personnes, selon la police, entre 6 000 et 7 000, selon l’intersyndicale, ont manifesté à la nuit tombée vendredi soir à Nantes contre la proposition de loi « Sécurité globale », ont constaté des journalistes de l’AFP. « Défense des libertés individuelles et collectives, non à la proposition de loi de sécurité globale », pouvait-on lire sur la banderole de l’intersyndicale réunissant CFDT, CGT, FO, FSU, Solidaires et SAF (syndicat des avocats de France). D’autres banderoles ou pancartes énonçaient : « Gardiens de la paix, foutez-la nous », « c’était les femmes, la grande cause du quinquennat, pas la police », « Sécurité globalement liberticide », ou encore « Abattre l’État policier », « Violence, dernier refuge de l’incompétence », « Pas vus, pas pris ».

Les manifestants ont défilé dans une ambiance calme mais marquée par une colère sourde pendant une heure et demie puis la tension est montée vers 19 h 30, heure à laquelle des tirs de gaz lacrymogène, qui se mélangeaient à un brouillard épais, ont rapidement dispersé la foule.

« Il faut qu’ils fassent le ménage »

« Je ne critique pas tous les policiers, évidemment, on a besoin d’une police respectable, on a besoin d’une police de confiance, mais il faut qu’ils fassent le ménage », a expliqué Camille, un Nantais de 56 ans au chômage, venu manifester à vélo. « Je suis très en colère », a-t-il ajouté, concluant : « à tous les policiers qui font correctement leur travail, je leur souhaite bon courage pour rester dans cette police qui dérive vers des choses inadmissibles ».

« La justice doit rapidement faire la lumière sur ces violences policières. Il est aussi urgent de créer une autorité indépendante de contrôle et de sanction, en lieu et place de l’IGPN » (Inspection générale de la police nationale), a tweeté la maire (PS) de Nantes Johanna Rolland, en réaction aux images de tabassage d’un producteur de musique à Paris. Parmi les slogans scandés : « Liberté, liberté, liberté », « Police partout, justice nulle part », « Tout le monde déteste la police ».

17 interpellations

La police a indiqué avoir procédé à 17 interpellations, dont six avant 17 h 30 lorsque les forces de l’ordre demandaient aux manifestants d’ouvrir leurs sacs en arrivant au point de rassemblement. Neuf membres des forces de l’ordre ont été atteints par des jets de projectiles, indique la même source.

Le Parlement examine actuellement une proposition de loi, dit de « Sécurité globale », dont l’article 24, qui encadre la diffusion d’images de policiers, cristallise les oppositions, en particulier de la presse. Des manifestations sont également organisées dans toute la France samedi.

Football news:

Andrea Pirlo: la Critique est inévitable quand vous êtes soudainement mis en place par l'entraîneur de la Juve, mais pour moi, tout le monde dira les résultats
Zidane sur la relégation du Club de Ligue 3: ce n'est pas une honte, on ne va pas devenir fous. Le Real veut gagner, parfois il ne sort pas
Le Real Madrid est éliminé pour la cinquième fois de la coupe d'Espagne par une équipe de Ligue 3
Sulscher sur 2-1 avec Fulham: après avoir Raté, Manchester United s'est réveillé et a fait un bon match. Pogba a bien joué
Manchester United dans la 94e fois a remporté le match de la premier League, manquant le premier. C'est le record du tournoi
Pirlo a pris le premier trophée en tant qu'entraîneur - arraché le super Bowl à Gattuso. Et une fois, ils ont gagné ensemble
Cristiano Ronaldo: Milan et l'inter sont très forts, mais la Juventus est en mesure de gagner la Serie A