France

Sortie de "Mulan" annulée: pour l'exploitant qui a détruit une affiche dans son cinéma, "c'est une catastrophe"

Gérard Lemoine détruisant l'affiche de "Mulan"

Gérard Lemoine détruisant l'affiche de "Mulan" - Capture d'écran Facebook

Le directeur d'un cinéma de Palaiseau a détruit une affiche promotionnelle du film dans son établissement en signe de protestation. La vidéo est devenue virale.

Son coup de sang fait le tour des réseaux sociaux ce jeudi. Gérard Lemoine, directeur du cinéma CinéPal' de Palaiseau (Essonne), s'est filmé en train d'abattre un présentoir du film Mulan à coups de batte dans son propre établissement, avant de publier la vidéo sur Facebook. Un geste symbolique, repéré par Première, qui intervient juste après la décision de Disney de diffuser directement le film sur la plateforme Disney+ au détriment des salles. Ces dernières peinent à se remettre de leur désertion à cause de la crise du coronavirus.

"Notre énervement est légitime car c’est une catastrophe pour les salles", explique-t-il à BFMTV.com. "La situation est actuellement très difficile pour l’exploitation. Comme n’importe quelle entreprise, on ne peut pas cumuler plusieurs mois de déficit. Les salles de cinema françaises ont besoin de pouvoir proposer au public une programmation solide."

Les cinémas ont rouvert leurs portes le 22 juin après des mois de fermeture dus au confinement. Mais entre les mesures de distanciation préconisées, les films destinés aux salles qui seront finalement vendus aux plateformes de streaming et le bouleversement des sorties, l'affluence de spectateurs n'est pas au rendez-vous: en juillet, la fréquentation des cinémas français était en retrait de 78% par rapport à la même période l'an dernier.

Mulan, la déception de trop

La sortie de Mulan, remake en prises de vue réelles du classique de l'animation, a été repoussée plusieurs fois au cours des dernières semaines. Il faisait partie des blockbusters attendus par les exploitants pour booster leur activité. Sa déprogrammation, officiellement annoncée mercredi, s'est présentée comme une ultime déconvenue:

"Les cinémas ont rouvert leurs portes en France en juin. C'était vraiment un énorme effort de s'engager à rester ouverts pour la plupart d'entre nous, car nous savions que nous tournerions à perte pendant quelques semaines. Mais nous l’avons fait avec la perspective de sorties de films ambitieux dans les semaines à venir", explique-t-il.

Gérard Lemoine note que quelques blockbusters maintiendront leur sortie en salles, notamment Tenet, le thriller très attendu de Christopher Nolan ("Nous sommes très reconnaissants à son distributeur Warner", précise-t-il). "Mais pour alimenter les 6000 écrans, cest insuffisant."

"Les salles ont besoin que les distributeurs jouent le jeu"

"Les studios et les producteurs français doivent comprendre que s’ils annulent, diffèrent ces films ou les mettent sur des plateformes, le parc de salles hexagonales, réputé pour sa densité et sa qualité, va péricliter", poursuit-il. "Il n’y aura plus de débouché pour les films, notamment français. Les salles de cinéma, outre le soutien ponctuel des pouvoirs publics, ont besoin que les distributeurs jouent le jeu pour passer ces mois difficiles."

Protestation de la Fédération

Mercredi, déjà, la Fédération nationale des cinémas a publié un communiqué pour protester contre la diffusion des films destinés aux salles sur les plateformes de streaming:

"Cela ne peut qu'accentuer la crise que connaissent les salles de cinéma en optant pour des modes de diffusion bien moins créateurs de valeur que la sortie en salle et très éloignés du principe au coeur du spectacle cinématographique: rassembler un public, partager des émotions et faire vivre la culture au coeur de la cité et des territoires", déclarent-ils notamment.

Football news:

Il est temps d'apprendre les noms des nouveaux héros du Borussia. Maintenant, les garçons de 17 ans y font des buts
Paulo Fonseca: il est Important de ramener Smalling à Roma. Nous n'avons que 3 défenseurs centraux
2-1 contre West Ham: Arsenal s'est compliqué la vie avec des pertes, mais il s'est battu et a cru à la victoire
Havebeck Palace Townsend: pourrait battre Manchester United et avec plus de différence. Nous avons eu des moments
Philippe Coutinho: je suis motivé et je veux travailler dur pour que tout se passe bien sur le terrain
Torres à propos de Chelsea: il Pensait pouvoir rester le meilleur joueur, mais il était instable. Bien qu'il y ait eu assez de succès
Neville sur le penalty de Manchester United: une honte absolue