France

SpaceX : Le prototype du Starship survit (enfin) à un vol d’essai

Les troupes de SpaceX ont du être particulièrement soulagées de voir le prototype du Starship atterrir hier, après un court « vol » d’essai dont il est enfin sorti indemne après plusieurs échecs. Une belle étape dans la conception de ce gigantesque vaisseau spatial.

© SpaceX

SpaceX a le vent en poupe en ce moment. L’entreprise d’Elon Musk vient de connaître certains de ses succès les plus retentissants, puisqu’elle a réussi à acheminer ses premiers astronautes dans l’espace avant de les rapatrier sur Terre il y a deux jours. Mais ce n’est pas parce que Tesla a écrit les premières pages du grand livre de l’aérospatiale privée qu’elle va  se reposer sur ses lauriers, loin de là.

En parallèle de cet exploit, ses ingénieurs continuent de travailler sur le Starship, ce gigantesque vaisseau qui devrait à terme transporter des tonnes de cargo et une centaine d’êtres humains. Pour tester ce monstre de métal et ses différents composants, les troupes de SpaceX lui ont déjà fait passer plusieurs “hop tests”, littéralement des tests de bond. Hier, c’est un nouveau cap qui a été franchi dans le domaine : le prototype s’est élevé à 150 mètres d’altitude avant de se reposer tout en douceur.

Un petit bond, mais un grand succès

Il s’agit de la plus grosse version d’essai à avoir décollé jusque là. SpaceX avait déjà fait bondir l’un de ses prototypes (le Starhopper) par le passé, mais il s’agissait d’un appareil extrêmement différent. Dans le cas du prototype qui a volé hier, la forme et répartition des masses étaient bien plus proches de la version finale. C’est donc un test bien plus représentatif et d’autant plus encourageant pour les troupes d’Elon Musk. Tout a fonctionné, et le dernier moteur en date – le fameux Raptor- a parfaitement rempli son rôle. Au moment de tirer le bilan, c’est une excellente journée pour SpaceX, car les premiers prototypes de Starship ont souvent connu une fin funeste accompagnée d’un joli feu d’artifice à plusieurs dizaines de millions de dollars.

Encore du pain sur la planche

Si le principe de ce test pourrait sembler trivial, cela constitue en tout cas une belle étape dans la conception du Starship. Mais la grosse boîte de conserve qui a décollé hier était encore très éloignée de ce à quoi ressemblera la version finale. Il lui manquait le cône aérodynamique qui trônera tout en haut du vaisseau, mais également une grande partie de sa puissance de propulsion. Ce prototype n’est en effet équipé que d’un seul Raptor, contrairement à la version finale qui en embarquera six. De plus, il s’agissait uniquement de tester l’étage supérieur, c’est à dire le Starship en lui-même. A terme, il est destiné à être monté sur un lanceur baptisé Super Heavy (super lourd), un titan de 120 mètres de haut équipé de… 42 moteurs Raptor. Pour se rapprocher de cette étape, SpaceX continuera ses tests dans les prochains temps : toujours plus haut, toujours plus lourd et avec toujours plus de moteurs, la suite de l’aventure s’annonce encore plus fascinante et chargée en superlatifs !

Football news:

Cooman Pro Griezmann: Je suis très content. Maintenant, il a plus de liberté et il fait un excellent travail
Neymar doit 34,6 millions d'euros d'impôts espagnols
Le Bayern chasse un défenseur de 1,63. Il s'est enfui à Brighton de Chelsea pour jouer
Le PSG s'intéresse à Diego Costa. L'Atletico est prêt à lâcher l'attaquant et à signer Cavani à sa place
Lampard à propos de l'altercation avec Mourinho: il a Noté qu'il s'adressait plus souvent à l'arbitre qu'à ses joueurs. José et moi nous entendons bien
Ronald Koeman: c'est Bien que Messi ait appelé à l'unité. J'espère que ce sera plus calme maintenant
Le football est une toile. Le beau monologue de Daniil chalov, qui a inventé la forme pour Vitebsk dans le style du suprématisme