logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
France

Tony Yoka : Victorieux sous les yeux de son fils Ali, qui monte sur le ring

Après un an de suspension, Tony Yoka a réussi son grand retour ! Victorieux face à l'Allemand Alexander Dimitrenko, le boxeur a posé avec son fils Ali sur le ring. Un moment d'émotion et de bonheur intense pour le champion olympique français.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook

Tony Yoka (27 ans) a remporté le combat contre le boxeur Allemand Alexander Dimitrenko le 13 juillet 2019 à Antibes. Déclaré vainqueur par K.O à la 3ème reprise, l'ex-détenteur de la ceinture européenne de 37 ans n'a pas résisté face au boxeur français. Parmi les spectateurs, on pouvait compter sur le mythique acteur Jean-Paul Belmondo ainsi que Maxim Nucci et l'ancien boxeur Brahim Asloum.

Mais le plus grand fan de Tony était bien sûr son fils Ali qui a posé devant les photographes avec son papa sur le ring. À presque deux ans (en août prochain), le petit Ali reproduisait déjà les gestes de boxeur de son père. Trop craquant ! Actuellement chez sa famille en Ukraine, sa compagne Estelle Mossely n'était pas présente dans les tribunes. Interrogé sur son rôle de papa dans le documentaire de C8 intitulé Tony la (re)conquête, le jeune papa confiait : "Le fait d'être papa, tu réfléchis beaucoup, pour deux, pour trois à chaque fois. Ça t'apporte tellement plus d'émotion, tellement plus de joie."

Après sa suspension d'un an avec sursis qu'il avait écopé en mars 2018 pour manquements à la réglementation antidopage, le champion olympique français sacré en 2016 était bien déterminé à faire un retour explosif. Pari tenu ! Il déclarait ainsi après sa victoire : "Je suis très satisfait, cela faisait longtemps que j'attendais de monter sur le ring. J'ai énormément travaillé et progressé cette année. Ce sont des moments de fou. J'étais impatient. Après un an à m'entraîner sans boxer, j'avais envie de continuer à gagner et j'ai enfin pu le faire. Il fallait tout de suite bousculer Dimitrenko pour effacer cette année de suspension. Je voulais lui rentrer dedans d'un coup."

Toutes nos félicitations à Tony Yoka !

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO