France

Tour de France : les coureurs français ont déçu

C’est une histoire de chèvres, qui n’a pas fini de faire jaser dans le peloton des Français, attroupés loin des premières places. Au soir du contre-la-montre historique de samedi 19 septembre, ayant vu le couronnement du jeune Slovène Tadej Pogacar sur les pentes de La Planche-des-Belles-Filles, le local de l’étape, Thibaut Pinot, a posté sur les réseaux sociaux une photo. On y voit les garçons de son équipe Groupama-FDJ hilares, en train de tirer la barbichette aux chèvres qu’il élève non loin de là.

→ PORTRAIT. Tour de France 2020 : Tadej Pogacar, un gamin entré dans l’histoire

Évoquant cette journée, où la route était peinte à son nom tous les trente mètres, le coureur a comparé le bonheur de courir au milieu des siens à « presque une victoire ». Un rien déplacé au regard des performances d’ensemble des Français. Handicapé par une blessure au dos à la suite d’une chute lors de la première étape, lui-même a été irrémédiablement lâché dans les Pyrénées.

Thibaut Pinot semble déjà parti pour le Tour… 2021

Déjà lors du Tour 2019, Thibaut Pinot avait dû abandonner trois jours avant l’arrivée, alors qu’un podium lui semblait acquis, et qu’il portait sur ses épaules la chance de succéder à Bernard Hinault. Trente-cinq ans après l’ultime succès du blaireau breton, dernier Français à avoir remporté le Tour en 1985, on voit mal qui pourrait reprendre le flambeau. Après avoir un temps laissé entendre qu’il pourrait jeter l’éponge d’une carrière inaboutie, le Saônois a annoncé qu’il prendra le départ du Tour d’Espagne le 20 octobre. Et fixé rendez-vous à ses supporteurs encore nombreux pour le Tour 2021.

Il aura alors 31 ans, un âge canonique pour s’imposer. La mésaventure du trentenaire Primoz Roglic face à son jeune compatriote Tadej Pogacar, 21 ans, est là pour le montrer. Dans un univers cycliste où les carrières commencées plus tôt tournent court aussi plus vite, Thibaut Pinot fait figure d’ancêtre. Comme son collègue Romain Bardet, contraint à l’abandon après une chute, et qui tentera l’année prochaine de retrouver les couleurs de 2016 (il avait fini 2e du Tour) sous le maillot de l’équipe suisse Sunweb.

Fallait-il attendre mieux de Julian Alaphilippe, 5e de l’édition 2019 après avoir porté près de deux semaines le maillot jaune ? Pas sûr. Hors de forme depuis le début de cette saison blanche pour lui, perturbé par la mort de son père et des histoires de cœur, il n’a jamais semblé dans le coup, malgré une victoire d’étape et un maillot jaune stupidement perdu à cause d’un bidon d’eau attrapé dans une zone interdite.

→ À LIRE. Tour de France 2020 : ces jeunes qui dominent le peloton

Mais on attendait mieux de Guillaume Martin, grand espoir malgré ses 27 ans d’un peloton français en mal de relève. Frustré d’avoir manqué une place dans les dix premiers qui lui semblait promise après sa douzième place l’an dernier, il a été freiné par « un jour sans » et un problème de dérailleur dans la côte où il ne fallait pas. Le Normand a pris date pour l’an prochain, sans totalement convaincre. Tout comme David Gaudu, 23 ans, estampillé espoir numéro 1 du cyclisme français après son beau Tour 2019, et contraint à l’abandon.

Les benjamins français plus près de la queue que de la tête

En dehors de deux victoires d’étape, celle de Julian Alaphilippe et celle de l’inattendu Grenoblois Nans Peters, ce Tour 2020 est à rayer de nos mémoires sportives, un poil chauvines. Trois Français dans les vingt premiers, Guillaume Martin (11e) Warren Barguill (14e) Pierre Rolland (18e) mais aucun dans le Top 10 : dans l’histoire récente, il faut remonter à l’édition cauchemardesque de 2013 pour trouver pareille débâcle. Les Français avaient dû se contenter d’une victoire d’étape (Christophe Riblon à l’Alpe d’Huez) et d’un seul coureur classé dans les quinze premiers, Romain Bardet.

→ ANALYSE. Tour de France 2020 : Roglic-Pogacar, deux Slovènes au sommet

Le Tour de France 2019 avait laissé entrevoir des merveilles, du haut de ses trois victoires françaises, douze jours en jaune et un classement du meilleur grimpeur. On est très loin du compte cette année. Le plus inquiétant est que la relève tarde à montrer le bout de son nez, alors qu’on constate dans toutes les nations un rajeunissement des coureurs capables de gagner de grandes courses.

Les deux benjamins du peloton Français, Mathieu Burgaudeau et Maxime Chevalier, 21 ans tous les deux, finissent aux 130e et 136e places. À plus de cinq heures, soit la durée d’une étape, du vainqueur Tadej Pogacar qui a seulement quelques mois de plus qu’eux.

Football news:

Neymar est le plus souvent classé dans le top 5 des ligues depuis le début de la saison. Manet - dans le top dix
Mbappé craint de prolonger son contrat avec le PSG sans possibilité de quitter le Club
Lucescu dit que c'est lui qui a sorti Pirlo sur le terrain pour la première fois en 1998. Ce n'est pas tout à fait le cas
Brunu à propos de la faute sur penalty: Je suis un homme, ça arrive. Le prochain va marquer
Neymar veut prolonger son contrat avec le PSG, mais le Club n'a pas encore entamé de négociations. L'entourage du joueur est attristé par ce
L'arbitre Oliver est nommé pour le match Bayern-Atletico en Ligue des Champions. Il a travaillé sur le match Everton-Liverpool
Ex-juge Halsey: Étonné que Pickford n'ait pas reçu de rouge. Il a mis en danger la santé de Van Dijk