France

Tous sports - Valéry Giscard d'Estaing et le sport en photos

(L'Équipe)

(L'Équipe)

Le 13 mai 1978, Michel Platini (22 ans alors) remporte avec l'AS Nancy Lorraine, le club qui l'a lancé dans le professionnalisme, la Coupe de France face à l'OGC Nice (1-0). Valéry Giscard d'Estaing, en place depuis quatre ans, remet au capitaine et buteur de l'ASNL le trophée, sous l'oeil de Fernand Sastre (à gauche), alors président de la FFF.

(L'Équipe)

(L'Équipe)

Impossible pour un président de la République de ne pas apparaître chaque année sur les routes du Tour. En 1975, le Tour de France s'achève pour la première fois sur les Champs Elysées, à Paris. L'idée aurait été soufflée par l'ancien présentateur du journal de 13h de TF1, Yves Mourousi, avant d'être validée par VGE. Celui-ci pose sur le podium final aux côtés du vainqueur Bernard Thévenet tombeur du champion du monde Eddy Merckx.

(A. Landrain/L'Équipe)

(A. Landrain/L'Équipe)

Amateur de tennis et de ski, Valéry Giscard d'Estaing, qui accéda à la fonction suprême à 48 ans en 1974, suivait régulièrement des étapes du Tour de France et n'hésitait pas à braver le danger en surgissant du toit ouvrant de la voiture de la direction du Tour comme ici en 1986, après son mandat présidentiel (au premier plan Félix Lévitan, ancien directeur du Tour).

(L'Équipe)

(L'Équipe)

Les « années Giscard » c'est le foot français qui commence à sortir la tête de l'eau après une longue période de disette dans les années soixante. En 1976, il reçoit en son palais les Verts de Saint-Etienne (ici Dominique Bathenay et le président Roger Rocher) après leur défaite en finale de la Coupe d'Europe des clubs champions face au Bayern Munich (0-1) conclue par... une descente triomphale des Champs Elysées et un hommage national.

(L'Équipe)

(L'Équipe)

Un an auparavant, en 1975, le président Valéry Giscard d'Estaing, qui avait pris l'habitude de s'inviter chez les Français, avait reçu le staff de l'équipe de France, de gauche à droite Michel Hidalgo, alors adjoint du sélectionneur roumain Stefan Kovacs (au centre) et Fernand Sastre, le président de la Fédération française. Deux ans après, la bande à Hidalgo se qualifiait pour une phase finale de la Coupe du monde pour la première fois depuis douze ans.

publié le 3 décembre 2020 à 00h19

Football news:

Cooman avant le Rayo: la coupe est le plus court chemin vers le trophée, mais à cause de la relégation du Real Madrid et de l'Atlético, il n'a pas été plus facile
Messi et sa famille prennent des cours de français. Pourquoi l'enseigner pour aller en ville? Journaliste de Canal+ à propos de l'attaquant au PSG
Johnson sur la démission de Lampard: dans le monde des résultats, que vous soyez M. Chelsea ou non
Alexander Golovin: Kovac est un spécialiste compétent. Excellent travail avec lui
Arsenal veut organiser un match à l'extérieur de la Ligue Europa avec Benfica sur un terrain neutre en raison d'une éventuelle Interdiction de départ au Portugal
Entraîneur Istanbul Webo sur le scandale: Tuchel n'a pas montré de solidarité. Je suis furieux, j'ai été discriminé
Barcelone n'a pas payé les joueurs pour six mois en décembre, bien qu'il ait contracté un prêt. Le Club promet des paiements en février