France

Turquie : ce que la reconversion polémique de Sainte-Sophie en mosquée révèle de la politique d'Erdogan

DÉCRYPTAGE

La volonté des autorités turques était un secret de polichinelle, leur décision est désormais officielle : la basilique Sainte-Sophie d'Istanbul n'est plus un musée, elle est officiellement redevenue une mosquée. Le président Recep Tayyip Erdoğan a autorisé le retour des prières musulmanes à l'intérieur de cette enceinte construite sous l'empereur Justinien au VIème siècle, et qui avait déjà servie de mosquée du milieu du XVème siècle jusque dans les années 1930. Par ce geste, le chef de l’Etat turc s'adresse à ses électeurs mais envoie aussi un message au-delà des frontières.

Pourquoi la reconversion de Sainte-Sophie est-elle d’abord un geste politique ?

Implicitement, Recep Tayyip Erdoğan s’adresse d’abord à la Russie. Car Ankara et Moscou s'opposent dans une lutte d'influence au Moyen-Orient et dans les Balkans. Or, la basilique Sainte-Sophie est considérée comme sacrée par les orthodoxes. La rendre au culte musulman est une manière pour le président turc de marcher sur les plates-bandes du patriarche de Moscou et indirectement du Kremlin.

Quel message Erdogan adresse-t-il aux musulmans ?

Dans le même temps, Recep Tayyip Erdoğan en profite pour affirmer sa stature aux yeux du monde musulman. Ce n'est un secret pour personne : il se voit en leader du monde sunnite. L'Islam politique est là un outil pour redorer son image dans cette frange du monde musulman. Mais comme à son habitude, le président turc ne perd jamais de vue les gains qu'il peut en tirer en interne. Sainte-Sophie, en plus d'être la vitrine du pays, est au cœur de la ville d'Istanbul, véritable capitale économique de la Turquie. Si la ville a échappé au parti de Recep Tayyip Erdoğan lors des dernières municipales, il espère ainsi ramener à lui les électeurs de la ville. Au risque, toutefois, de perdre quelques visiteurs étrangers même si le lieu reste ouvert aux non-musulmans, et surtout l'aura internationale du lieu.

Faut-il s’attendre à une réponse internationale ?

Washington a fait part samedi de sa déception face à cette conversion. La France a également déploré cette transformation. Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères a estimé que faire de Sainte-Sophie une mosquée "remettait en cause l'un des actes les plus symboliques de la Turquie moderne et laïque". De son côté, l'UNESCO pourrait revoir le statut de l'édifice jusque-là inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité.

Football news:

Porto a signé le gardien de but de l'équipe du Portugal, Ramos
Ferdinand sur le ballon d'Or: Si j'étais Lewandowski, j'aurais créé une pétition. C'est cruel
Bernardo Silva sur la Ligue des Champions: Liverpool s'est envolé, le Real aussi, mais ça ne nous facilitera pas la route. Peut se produire
Arsenal est indigné par l'interview d'Ozil. Le joueur a défendu sa décision de renoncer à la baisse de salaire
La Juventus s'intéresse à Gozens. L'Atalanta veut 30 à 35 millions d'euros pour le défenseur
Zabitzer 2-1 avec l'Atlético: Leipzig ne voulait pas rentrer chez lui. Ils sont prêts à rester à Lisbonne jusqu'à la fin
Simeone sur la relégation de la Ligue des Champions: Il n'y a aucune excuse. Nous n'avons pas pu jouer comme nous le voulions