France

VIDEO. Beyrouth : dans l’épicentre de l’explosion, un immense cratère

Une de nos équipes a pu approcher l’épicentre, là où tout a explosé. Il se trouve à côté du port dans un bâtiment où 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium étaient apposées. L’ensemble est dévasté.

France 2

Notre journaliste Diane Schlienger a pu se rendre au cœur de l’épicentre de l’explosion à Beyrouth. Elle était en direct pour le 20H jeudi 6 aout : "Ici, à l’épicentre de l’explosion, 48 heures après le drame, il y a toujours une forte odeur âcre. C’est ici qu’il y avait l’entrepôt rempli de nitrate d’ammonium et à la place, regardez, il y a cet immense cratère de plusieurs mètres de profondeur que la mer a rempli. Tout autour de moi, évidemment, il y a des dizaines, des centaines de tonnes de gravats de maïs puisque ce silo s’est effondré."

"Et toutes ces tonnes de gravats rendent le travail des sauveteurs très compliqué. Ils sont des centaines à s’activer ici depuis la nuit dernière. Pour l’instant, en vain. Ils recherchent des survivants, mais leur tâche est très compliquée", précise Diane Schlienger.

Le JT

Les autres sujets du JT

Le port de Beyrouth (Liban), le 5 août 2020.
Le port de Beyrouth (Liban), le 5 août 2020. (AFP)

Football news:

En premier League, le record de buts pour le week-end (presque 5 dans chaque match!). Et il n'a pas encore joué Man City
Le PSG devance Man City dans la lutte pour Coulibaly. Les parisiens sont prêts à lui donner environ 82 millions d'euros
José Mourinho: je Ne sais pas quand Bale se remettra de sa blessure, mais il est heureux d'être à Tottenham
Barcelone a convenu avec Suarez de résilier son contrat (RAC1)
Leipzig a négocié le transfert du meilleur buteur de la Ligue turque Serlot pour 20 + 4 millions d'euros
Cavani est toujours sans football: la nuit, il chasse les lièvres et les sangliers, fait du ballet, redémarre à la pêche
Le perroquet Ara s'est assis sur la tête d'une joueuse de football de l'équipe nationale brésilienne pendant l'entraînement