France

VIDEO. Mort de Valéry Giscard d'Estaing : retour sur une longue carrière politique

L'ancien président de la République, mort mercredi à l'âge de 94 ans, a occupé l'Elysée de 1974 à 1981 mais il a plus largement marqué la vie politique française. 

Un mandat de sept ans et de nombreuses choses à en retenir. Valéry Giscard d'Estaing, qui s'est éteint mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans, a occupé l'Elysée entre 1974 et 1981 et a marqué l'histoire politique française. 

>> DIRECT. Suivez les réactions après la mort de Valéry Giscard d'Estaing

Après une enfance entre l'Auvergne et Paris, il se forme à Polytechnique puis l'ENA. Il fait rapidement ses premières armes en politique et impose son style face aux caméras. Le 19 mai 1974, il accède à la présidence de la République, à l'âge de 48 ans. Il est alors le plus jeune locataire chef de l'Etat de la Ve République.

Valéry Giscard d'Estaing va mener un septennat de réformes sociétales : abaissement de l'âge de la majorité à 18 ans, instauration du divorce par consentement mutuel, arrivée de la condition féminine au gouvernement et surtout légalisation de l'avortement en 1975. 

Communicant hors pair pour l'époque, VGE marque les esprits avec des séquences télévisées et des formules passées à la postérité : "Je voudrais regarder la France au fond des yeux", "Vous n'avez pas le monopole du cœur" ou son inoubliable "Au revoir" prononcé depuis l'Elysée à l'heure de laisser la place à François Mitterrand. 

Après sa défaite à la présidentielle de 1981, il ne briguera plus l'Elysée. L'ex-président redevient conseiller général puis député. Il siégera également au Conseil constitutionnel et terminera sa carrière politique à la tête de la convention chargée d'élaborer un projet de constitution de l'Union européenne.

Valéry Giscard d\'Estaing, ministre de l\'Economie et des Finances, au côté de Jacques Chirac, secrétaire d\'Etat, lors d\'une conférence de presse, le 3 septembre 1969.
Valéry Giscard d'Estaing, ministre de l'Economie et des Finances, au côté de Jacques Chirac, secrétaire d'Etat, lors d'une conférence de presse, le 3 septembre 1969. (BERNARD ALLEMANE / INA / AFP)

Football news:

Conte about 2:1 avec Milan: avant le but gagnant, le résultat était injuste. Leur gardien de but est le meilleur joueur du match
Mikel Arteta: Arsenal a bien fait, mais a perdu. Les victoires donnent confiance
Nicolo Barella: nous avons Prouvé que nous sommes plus forts que Milan
Va t'occuper de tes conneries vaudou, petit con. Ibrahimovic-Lukaku pendant le match de coupe
Pioli sur la défaite de l'inter: la seule différence était l'élimination. A égalité, il pourrait y avoir n'importe quel résultat
L'UEFA n'envisage pas de renoncer à l'Euro dans 12 villes. D'autres options ne sont pas souhaitables
Eriksen a marqué pour l'inter Milan pour la première fois en près de six mois - Milan en coupe à la 97e minute de pénalité