Senegal

Disparition de sa fille : La colère de Mame Makhtar Guèye après la sortie du Lieutenant Ndiassé Dioum

XALIMANEWS : En début de journée hier, le président de L’ONG Jamra a annoncé la disparition de sa fille et saisi les autorités judiciaires. Quelques heures après, celle-ci a été retrouvée. Sur la Tfm, le Lieutenant Ndiassé Dioum a renseigné que la fille de Mame Mactar Guèye a été retrouvée dans un auberge en compagnie de son petit ami. Une sortie qui n’est pas au goût du père.
« APRÈS la disparition de ma fille, ce vendredi 14 février, qu’aurais-je pu faire d’autre que ce que n’importe quel chef de famille aurait fait à ma place, c’est-à-dire saisir la Police ! Avec les efforts conjugués des forces de sécurité, de la presse et des amis des réseaux sociaux, elle a été retrouvée ce samedi 15 février, juste avant le crépuscule, à Yoff-Layéne, vers le Mausolée Seydina Limamou.

IL EST DÈS LORS normale qu’elle soit auditionnée par la Police, pour cerner les circonstances exactes de sa disparition/réapparition. Ce dont se chargeait l’Inspecteur Yague, mandaté à cet effet par le patron de la Sûreté Urbaine, le Commissaire Bara Sangaré.

QU’EST-CE QUI explique alors cette PRÉCIPITATION SUSPECTE du chargé de la communication de la Police nationale, le Lieutenant Ndiassé Dioum, consistant à aller s’épancher dans une radio de la place pour déclarer ceci : « Il n’y a pas eu d’enlèvement »! Qui a parlé d’enlèvement? J’ai clairement spécifié dans ma saisine (remise aux Commissaires Dramé et Sangaré) que « ma fille a disparu »!

LE LIEUTENANT DIOUM a outrepassé ses prérogatives en livrant hâtivement les bribes d’une audition inachevée. Et qui étaient loin d’être validées. D’autant que les enquêteurs ont non seulement noté que la lucidité de ma fille laissait à désirer, mais que les mille et une versions livrées aux enquêteurs par ma fille, toujours sous le coup de la panique, commandaient d’attendre au moins que les enquêteurs aient fini leur audition, avant que l’on aille se livrer à une course au scoop, en faisant cette déclaration fracassante, qui en aura rajouté aux douloureux traumatismes endurés par ma fille. En sus du préjudice moral causé à sa famille et à ses proches.

JAMRA INVITE le Lieutenant Yague à CORRIGER SA SORTIE REGRETTABLE, et de faire preuve d’un peu patience et de retenu. Et surtout d’avoir la sagesse d’attendre que les enquêteurs terminent leurs auditions et investigations.


(M.M.G. JAMRA) ».