logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
o
q
y
Nothing found
ICO
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Senegal

Partage du gaz découvert entre le Sénégal et la Mauritanie : Clédor Sène pas convaincu par les assurances de Macky Sall (lettre ouverte)

Mr Clédor SENE Dakar, le 13 Mars 2018.

Leader du Mouvement 

CLAIREVISION/Guindi Askanwi

                                                                                                                                                    A 

                                                                                                      Son Excellence, Monsieur Macky SALL

                                                                                                   Président de la République du Sénégal 

Monsieur le Président de la République,

Le Conseil des Ministres vient d’adopter le projet de loi vous autorisant à ratifier l’accord de coopération avec la Mauritanie pour le partage égalitaire des réserves du bassin sédimentaire sénégalo-mauritanien estimées à cinquante mille milliards (50 000 000 000 000) de pieds cubes de gaz. Compte tenu d’un problème géographique que la responsabilité et le patriotisme ne permettent pas d’évoquer ici, on peut considérer que cet accord est bon.

Ce qui l’est moins, est l’accord convenu avec les Compagnies KOSMOS et BP à savoir :

un apport de quatorze milliards de dollars à notre PIB (production intérieur brut) sous trente (30) ans,

la construction de trente (30) hôpitaux,

la construction de mille deux cents (1200) écoles et,

la construction de 8000 kms de route.

La notion de PIB étant floue, les retombées que doit tirer le Sénégal de ses ressources en hydrocarbures doivent se traduire plutôt en quote-part comme l’intitule le "contrat de recherche et de partage de production". C’est pourquoi, nous vous prions de bien vouloir communiquer à l’opinion, la part qui reviendra au Sénégal annuellement en termes de nombre de barils liquide, si l’on sait que l’exploitation du gaz initialement prévue pour 2021 commencera courant 2018 par la mise en place d’une unité flottante de liquéfaction de gaz à la frontière des deux pays, pour l’extraction des premiers huit mille milliards de pieds cubes de gaz.

Nous vous demandons également de bien vouloir tenir l’opinion informée, du plan de production d’hydrocarbures, conformément aux standards de transparence.

Monsieur le Président de la République, vous avez décidé tout seul, même sous le couvert d’un projet de loi que vous avez commandé au C.O.S-PETROGAZ, de soustraire à l’inscription au Budget, le tiers (1/3) de nos revenus gaziers et pétroliers pour les loger dans un fonds placé directement sous votre autorité.

Cette pratique n’obéit pas aux règles budgétaires dans son principe d’universalité qui consacre que "toutes les recettes et toutes les dépenses figurent intégralement au budget et qu’il ne peut donc exister, en dehors du budget, d’autres sources de recettes ou de dépenses qui échapperaient ainsi au contrôle des Assemblées".

C’est pourquoi, CLAIREVISION/Guindi Askanwi s’érige contre cette gestion sombre et tortueuse de nos avoirs, et exige toute la lumière sur lesdits accords et contrats, et se réserve le droit de les communiquer au public le moment venu.

Je vous prie de croire Monsieur le Président de la République, à l’assurance de ma très vive préoccupation.                                              

                                                                   
Mr Cledor SENE

us!