Chaque année - excepté celle-ci, en raison de la crise sanitaire -, le concours Eurovision de la chanson est le programme télé qui rassemble le plus de téléspectateurs, en même temps, dans le monde. À défaut de pouvoir y participer (contrairement à l’Australie, qui est l’un des pays invités depuis plusieurs éditions), les États-Unis ont décidé de créer leur propre version de l’Eurovision.

Selon Variety, le show devrait être diffusé sur les chaînes de télévision du pays pendant l’été prochain. Si le concours ressemblera fortement à la version européenne, il différera par le fait que les concurrents viendront, non pas de plusieurs pays, mais des 50 différents États des USA. La Californie pourrait donc se mesurer au Nebraska, au New Jersey ou encore à l’Alaska. Le vainqueur du concours pourra, à son tour, accueillir celui-ci sur ses terres la saison suivante.

Une présélection locale

Ceux qui souhaitent représenter leur État lors de l’événement devront, dans un premier temps, passer un casting. Leur prestation sera ensuite validée ou non par plusieurs jurés, professionnels du domaine, et par le public local. Si elle l’est, le candidat verra la scène des États-Unis s’ouvrir à lui.

" Cette version américaine sera différente de tout ce qu’on a pu voir jusqu’ici à la télévision américaine ", a souligné un des producteurs suédois de l’Eurovision, Anders Lenhoff. De son côté, Ben Silverman, le producteur de la version américaine de Ugly Betty, de The Tudors ou encore de The Office, explique " essayer de monter ce projet depuis vingt ans ". Mais visiblement sans succès… jusqu’à aujourd’hui !

De notre côté, il faudra attendre mai 2021 avant de revoir le concours sur nos écrans. Annulée cette année à cause de la crise du coronavirus, l’édition a été reportée mais se déroulera toujours, comme prévu, à Rotterdam, aux Pays-Bas.