Belgium
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Climat: réformer le secteur des déchets, un impératif pour ne pas dépasser +1.5°C

Viser le "zéro déchet" dans les villes figure parmi les leviers les plus rapides et abordables pour limiter le réchauffement planétaire à +1,5°C par rapport à l'ère préindustrielle, estime la Global Alliance for Incinerator Alternatives (GAIA) dans un nouveau rapport publié mardi, à quelques semaines de la COP27, prévue début novembre en Egypte. Selon ce rapport intitulé "Zero Waste to Zero Emissions: How Reducing Waste is a Climate Game Changer", l'adoption par les villes de politiques "zéro déchet" - comme le tri, le recyclage ou le compostage - permettrait de réduire les émissions du secteur des déchets de plus de 1,4 milliard de tonnes, soit l'équivalent des émissions annuelles de 300 millions de voitures.

Le secteur des déchets génère quelque 3,3% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, dont 20% des émissions de méthane, un gaz dont l'effet de réchauffement est beaucoup plus puissant que celui du CO2 mais qui reste moins longtemps dans l'atmosphère. Dans les villes, le méthane est principalement émis par les décharges et la décomposition des déchets organiques.

"Les précédentes négociations climatiques ont largement négligé le potentiel des réformes à mettre en oeuvre dans le secteur des déchets, particulièrement en ce qui concerne la réduction du méthane, qu'une centaine de pays se sont toutefois engagés à diminuer (...)", souligne Mariel Vilella, co-autrice du rapport et directrice du programme climatique de GAIA.

Selon elle, "les stratégies visant le 'zéro déchet' sont pourtant les plus simples, les plus rapides et les meilleures marché à mettre en place pour réduire nos émissions, tout en renforçant notre résilience, en créant des emplois et en soutenant des économies locales prospères".

"Sans engagement concret des dirigeants mondiaux en ce sens, nous ne rencontrerons pas l'objectif de rester sous la barre de +1,5°C", ajoute-telle.

Selon GAIA, réformer le secteur des déchets permettrait de réduire les émissions mondiales de méthane de 13%, ce qui entrainerait d'importants bénéfices dans la lutte contre le réchauffement climatique et permettrait de "gagner du temps" pour réduire les autres émissions de gaz à effet de serre.