La hausse du nombre de cas se voit dans toutes les tranches d'âges, et surtout parmi les 20-29 ans, mais ce nombre double auprès des 10-19 ans, et plus inquiétant, parmi les personnes de plus de 60 ans. Cette augmentation se constate dans l'entièreté des provinces. À Bruxelles, ce chiffre est de 209 pour la semaine dernière (+50% environ), à Anvers, il augmente de 63% (174). Mais c'est la province de Liège qui compte la plus grande augmentation en pourcentage: 134%. Il y a eu, par ailleurs, en moyenne 39 admissions à l'hôpital par jour entre le 10 et le 16 septembre. Cela porte le total d'admissions depuis le début de l'épidémie à 19.484. Les décès sont relativement stables à 2,7 par jour en moyenne entre le 8 et le 14 septembre, pour un total de 9.936.

30 000 tests

Au cours de la semaine dernière, plus de 30 000 tests ont été effectués en moyenne par jour. 3,2 % de ces tests ont donné un résultat positif. Il y a une semaine, ce taux était encore de 2,5 %. Cela prouve clairement que le nombre d'infections est en augmentation, déclare Van Laethem. À Bruxelles, ce taux est de 6,4%. La hausse du nombre de cas n'est donc pas liée au dépistage plus massif en Belgique.

Loin de l'immunité collective

Les recherches montrent qu'environ 5 % des donneurs de sang ont des anticorps contre le coronavirus. Cette part est restée stable depuis le mois d'avril. Comme les donneurs constituent un groupe spécifique (en bonne santé, et exempt de symptômes de Covid-19), il se peut le pourcentage de personnes ayant des anticorps dans l'ensemble de la société soit plus élevé. D'autres études parlent de 5 à 8 % d'immunité dans la population.

Ce pourcentage révèle que nous sommes encore loin de l'immunité de groupe en Belgique. Au moins la moitié de la population doit avoir des anticorps. Les chercheurs constatent cependant que les anticorps restent dans l'organisme plus longtemps qu'on ne le pensait initialement.

Lire aussi: Coronavirus: l'espoir grandit autour de l'immunité collective

Avec Belga

La hausse du nombre de cas se voit dans toutes les tranches d'âges, et surtout parmi les 20-29 ans, mais ce nombre double auprès des 10-19 ans, et plus inquiétant, parmi les personnes de plus de 60 ans. Cette augmentation se constate dans l'entièreté des provinces. À Bruxelles, ce chiffre est de 209 pour la semaine dernière (+50% environ), à Anvers, il augmente de 63% (174). Mais c'est la province de Liège qui compte la plus grande augmentation en pourcentage: 134%. Il y a eu, par ailleurs, en moyenne 39 admissions à l'hôpital par jour entre le 10 et le 16 septembre. Cela porte le total d'admissions depuis le début de l'épidémie à 19.484. Les décès sont relativement stables à 2,7 par jour en moyenne entre le 8 et le 14 septembre, pour un total de 9.936. 30 000 testsAu cours de la semaine dernière, plus de 30 000 tests ont été effectués en moyenne par jour. 3,2 % de ces tests ont donné un résultat positif. Il y a une semaine, ce taux était encore de 2,5 %. Cela prouve clairement que le nombre d'infections est en augmentation, déclare Van Laethem. À Bruxelles, ce taux est de 6,4%. La hausse du nombre de cas n'est donc pas liée au dépistage plus massif en Belgique. Loin de l'immunité collectiveLes recherches montrent qu'environ 5 % des donneurs de sang ont des anticorps contre le coronavirus. Cette part est restée stable depuis le mois d'avril. Comme les donneurs constituent un groupe spécifique (en bonne santé, et exempt de symptômes de Covid-19), il se peut le pourcentage de personnes ayant des anticorps dans l'ensemble de la société soit plus élevé. D'autres études parlent de 5 à 8 % d'immunité dans la population.Ce pourcentage révèle que nous sommes encore loin de l'immunité de groupe en Belgique. Au moins la moitié de la population doit avoir des anticorps. Les chercheurs constatent cependant que les anticorps restent dans l'organisme plus longtemps qu'on ne le pensait initialement.Lire aussi: Coronavirus: l'espoir grandit autour de l'immunité collective Avec Belga