Ce dimanche, les touristes d’un jour ont été refoulés dans plusieurs villes côtières. "Pour l’instant, nous restons sur une configuration habituelle concernant les trains qui partent vers la Côte (10 trains par jour en plus) par beau temps ainsi que le week-end (14 trains par jour en plus)", indique Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB. Et ce scénario se prolongera très probablement jusqu’à jeudi et même pour le week-end à venir. Il est en effet prévu du côté de l’entreprise ferroviaire d’opérer un renforcement de 14 trains par jour ce week-end vers la Côte, le tout en fonction des conditions météorologiques.

Face aux demandes des autorités locales de retirer ces 14 trains quotidiens, quelle est réellement la marge de manœuvre de la SNCB ? "Nous ne pouvons pas faire un tel choix sans une décision des autorités fédérales. Si une directive gouvernementale survenait dans les jours à venir, la SNCB suivra évidemment ce qui sera édicté", poursuit-il.

Du côté du cabinet du ministre François Bellot (MR), on indique être en contact quasi permanent avec la SNCB et les autorités compétentes. "Selon une première analyse de la SNCB, la situation est revenue au calme hier avec un taux de fréquentation des trains vers la Côte acceptable (environ 80 % de taux de remplissage). Aucun incident n’a été à déplorer."

Dans l’absolu, la SNCB continuera de suivre le taux de remplissage des trains avec attention et restera en contact étroit avec les autorités de la Côte afin de pouvoir communiquer de façon efficace à ses voyageurs les décisions des autorités des différentes stations. "Et le ministre va suivre l’évolution de la situation de très près."

Une réunion se tiendra d’ailleurs ce mardi entre les bourgmestres de la Côte, le gouverneur, le ministre de la Mobilité, le ministre de l’Intérieur et la SNCB afin d’établir un plan de transport adapté.