Suite au comité de concertation de ce vendredi, Alexander De Croo a annoncé que les commerces non-essentiels devraient fermer leurs portes à partir du lundi 2 novembre. Si le Premier ministre a bien précisé que les magasins d'alimentation pouvaient, eux, rester ouverts, il n'a pas fait de précisions supplémentaires.

Selon nos informations, les magasins de bricolage, les jardineries, ainsi que les librairies ne sont pas concernés par cette interdiction et pourront donc continuer à accueillir des clients dans les prochaines semaines.

S'agissant des librairies, la définition de ce qui pourra être ouvert (seulement les marchands de journaux ou aussi les vendeurs de livre) doit encore être précisée dans l'arrêté ministériel.

Titres-services maintenus

Par ailleurs, nous apprenons également que les sociétés de titres-services pourront continuer leurs activités librement. Le secteur n'est en effet pas visé par les nouvelles restrictions.