La situation sanitaire que connaît actuellement la Belgique nécessite un nouveau tour de vis de la part des autorités. C'est pourquoi les 17 membres du Comité de concertation se réunissent ce vendredi à 13h pour évaluer la nécessité d'un éventuel nouveau confinement. En attendant, ce sont les experts du Centre de crise et du SPF Santé publique qui se penchent sur l'évolution inquiétante du coronavirus dans notre pays.

"Les indicateurs restent tous au rouge", a commencé Yves Van Laethem, "rien ne change favorablement jusqu'à maintenant". "Nous avons changé de politique de testing, en ne testant que les gens symptomatiques depuis le 21 octobre", a jouté l'expert, expliquant que cela fausse un peu les chiffres, car les stratégies de testing sur les deux dernières semaines ont été différentes. "Mais le taux de positivité est important, ce qui est logique car on teste uniquement les personnes symptomatiques. Mais un test sur 4 est positif en général, et pratiquement un sur 2 à Liège, car le taux de positivité est 43%"

Les tendances à la hausse se poursuivent donc. Après avoir abordé le nombre croissant de décès, Yves Van Laethem a rappelé, à quelques jours de la Toussaint, que les visites dans les cimetières étaient autorisées. Mais cependant, se réunir en nombre en famille après une visite au cimetière est totalement déconseillé. 

Dans les maisons de repos, le nombre de cas confirmés s'élève aussi. "L'accalmie un temps observée ne s'est pas poursuivie", a précisé l'expert, annonçant que les chiffres étaient semblables dans toutes les régions du pays. Cela a doublé, puis triplé par rapport à la dernière semaine. "Le nombre de maisons de repos dans lesquelles il n'y a pas de cas covid diminue, et cela est clairement une donnée inquiétante". 

"Nous n'avions donc pas de nouvelles favorables à vous donner aujourd'hui", a terminé Yves Van Laethem, soulignant tout de même l'importance des fêtes de Toussaint qui approchent. "Profitez des vacances pour être prudents, pour vous et pour les autres", a-t-il ajouté, avant de céder la parole à Steven van Gucht.