Burkina Faso
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

6e semaine de la sécurité routière : Le port du casque, une affaire de tous !

Le Ministère des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière à travers l’Office National de Sécurité Routière a lancé officiellement les activités de la sixième édition de la semaine de la sécurité routière ce mardi 9 aout 2022 à Ouagadougou. « Le port du casque, une nécessité vitale » est le thème qui a été choisi. L’activité a été placée sous le haut patronage du Premier ministre, Albert Ouédraogo, sous la présidence du ministre en charge des transports, sous la co-présidence du ministre en charge de la santé, sous le parrainage du ministre en charge du sport, et sous le co-parrainage du ministre du développement industriel.

La suite après cette publicité

Le port du casque, une nécessité vitale, est le message que porte l’Office National de la Sécurité Routière (ONASER) à la population Burkinabè dans le but d’écarter la menace de la crise de sécurité routière qui plane au Burkina Faso.

Cette sixième édition de la semaine de la sécurité routière a pour objectif de réduire un tant soit peu le nombre ainsi que la gravité des accidents des utilisateurs d’engins motorisés le plus souvent dû au non-respect du port du casque. Il ressort des dernières données statistiques que 85,43% des patients victimes des accidents de la circulation routière admis aux centres hospitaliers sont des traumatismes crâniens et 80% sont des utilisateurs des engins à deux roues.

Albert Ouédraogo, patron de la cérémonie
Albert Ouédraogo, patron de la cérémonieAlbert Ouédraogo, patron de la cérémonie
Albert Ouédraogo, patron de la cérémonie

Albert Ouédraogo, patron de la cérémonie, a salué la pertinence du thème choisi. Selon lui, ce thème est une invite à une prise de responsabilité de tous et à tous les niveaux.

« Le thème sur le port du casque est une interpellation pour une intégration du port du casque dans les habitudes des conducteurs d’engins à deux roues motorisées », a expliqué Albert Ouédraogo.

Il a ajouté plus loin que l’heure serait à l’action. Pour cela, il faudrait aller vers l’application des textes réglementaires sur le port du casque et du contrôle sanction.

« Nous devons résolument travailler à apporter des solutions urgentes afin de résoudre cette crise de sécurité routière ou de réduire son ampleur. C’est pourquoi en nous retrouvant aujourd’hui autour de ce thème, nous devons dégager ensemble les stratégies par lesquelles nous allons agir vigoureusement et surtout replacer la lutte contre l’insécurité routière au centre de nos préoccupations », a-t-il détaillé

Mahamoudou Zampaligré, ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, président de la cérémonie
Mahamoudou Zampaligré, ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, président de la cérémonieMahamoudou Zampaligré, ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, président de la cérémonie
Mahamoudou Zampaligré, ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, président de la cérémonie

Mahamoudou Zampaligré, ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, président de la cérémonie a fait savoir que tout au long de cette semaine, l’appel à un changement de comportement et de bon exemple autour de tous est encouragé.

« Le port du casque n’aura toutefois aucun sens si les autres règles de la circulation routière sont foulées au sol. Il s’agit notamment du respect de la limitation de vitesse, le non usage du téléphone en circulation, l’interdiction des acrobaties, soit le respect sans réserve de toutes les consignes de la sécurité routière. Le bon citoyen est celui qui s’auto discipline sans avoir besoin de voir un policier pour marquer l’arrêt à un feu ou à un stop », a éclairé Mahamoudou Zampaligré.

Il a terminé son propos en invitant chacun à être un bon citoyen et un ambassadeur du port du casque et du respect des consignes de sécurité routière. Au cours de la cérémonie a eu lieu une visite de stands, une remise de casques symbolique par le premier ministre, patron de la cérémonie.

Remise du décret portant obligation d’intégrer le casque aux équipements de la vente
Remise du décret portant obligation d’intégrer le casque aux équipements de la venteRemise du décret portant obligation d’intégrer le casque aux équipements de la vente
Remise du décret portant obligation d’intégrer le casque aux équipements de la vente

Notons que la semaine de la sécurité routière qui a débuté ce jour est prévu se tenir jusqu’au 13 aout 2022. S’articulerons autour de cette semaine, des séances de sensibilisations sur le port du casque, la distribution du décret portant obligation d’intégrer le casque aux équipements de la vente, l’animation d’émissions radiophoniques sur la sécurité routière, une caravane sur le port du casque…

La cérémonie de lancement officielle a été agrémentée par des sketchs de sensibilisation mais aussi des prestations d’artistes. Nael Melerd, un des artistes invités, a laissé entendre « celui qui circule sans casque n’a rien de précieux dans la tête à protéger car l’on protège que ce qui est précieux ». Une parole digne d’intérêt qui convient d’être méditée par tous.

Flora KARAMBIRI et Micheline Ouédraogo (Stagiaire)

Burkina 24

Écouter l’article

publicite

publicite