Benin
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

4 pays dont le Bénin parties au projet Gazoduc Maroc-Nigeria

Le projet de Gazoduc Maroc-Nigeria a franchi une nouvelle étape, vendredi 16 juin 2023. Le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Libéria et la Guinée ont signé à Abuja le protocole d’accord du projet, rejoignant ainsi huit autres Etats signataires membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

En présence des représentants des pays dont les territoires seront traversés par le gazoduc Maroc-Nigeria, la Société nationale des hydrocarbures du Bénin (SNH-Bénin) ; la Société Nationale des Opérations Pétrolières de Côte d’Ivoire (PETROCI) ; la Société nationale du pétrole du Libéria (NOCAL) et la Société nationale des pétroles de la République de Guinée (SONAP) ont signé les protocoles d’accord tripartites du projet de gazoduc avec la Nigerian National Petroleum Company Limited (NNPC) et l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) du Maroc.
La signature des protocoles d’accord s’est tenue, vendredi 16 juin 2023, à Abuja (Nigéria).

Le projet est « une opportunité de monétiser les abondantes ressources en hydrocarbures du Nigeria, en élargissant l’accès à l’énergie pour soutenir la croissance économique, l’industrialisation et la création d’emplois sur le continent africain et au-delà », a déclaré Mele Kyari, PDG de la Nigerian National Petroleum Company Limited (NNPC) à l’occasion de la signature des protocoles d’accord.
La directrice générale de l’ONHYM, Amina Benkhadra, a souligné que le rassemblement représente une étape progressive pour assurer le développement social et économique à travers la sécurité et l’accessibilité énergétiques visant à atteindre le développement total de l’Afrique par les Africains.
Pour le commissaire de la CEDEAO chargé des infrastructures, de l’énergie et de la numérisation, Sédiko Douka, le projet de gazoduc contribuera à renforcer la capacité de production de la région en énergie et stimulera le développement industriel et agricole du continent.
Le projet de Gazoduc Maroc-Nigeria d’un coût estimé à 25 milliards de dollars vise à acheminer le gaz naturel extrait des pays de l’Afrique de l’Ouest vers l’Europe. Le Nigéria s’est engagé à investir 50 % des financements du projet.
Long de 5.600 kilomètres, le gazoduc va traverser les pays tels que Nigeria, Bénin, Togo, Ghana, Côte d’Ivoire Liberia, Sierra Leone, Guinée-Bissau, Gambie, Sénégal, Mauritanie et Maroc.

M. M.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

20 juin 2023 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah