Benin
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Les progrès en deux ans de gouvernance dans les Universités publiques

Plusieurs avancées ont été notées avec la mise en place des Conseils d’Administration (CA) à partir de 2021 dans les Universités publiques du Bénin, l’une des réformes du gouvernement du président Patrice Talon. Les acteurs universitaires partagent leur expérience avec les organes de gouvernance dans un élément diffusé dans le cadre de l’An 2 du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG2).

Les Universités publiques ont été dotées de Conseil d’administration (CA) en 2021. Si ces instances ont été mises en place pour « accompagner » les Universités et « s’assurer de ce que les objectifs sont en train d’être mis en œuvre », selon Eléonore Ladékan Yayi, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), l’objectif semble être atteint deux années après leur installation.
La réforme met fin à plusieurs années de politisation de l’administration universitaire. En plus d’une dépolitisation accrue, on note au plan académique le respect des calendriers universitaires, un contrôle continu de la qualité de la formation du système éducatif. « Il y a une nette amélioration du pilotage dans la gestion des Universités publiques notamment l’Université d’Abomey-Calavi. En effet, le taux de fonctionnement dans le plan de travail annuel de 2022 et aussi de 2023, parce qu’on a été installés en 2021, ce taux est passé à moins de 40 % conformément aux normes de l’UEMOA fixés à 35%. Or avant l’installation du Conseil d’administration, ce taux était de 60% et même plus », a témoigné Rogatien Tossou, Directeur de cabinet du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), dans un élément diffusé dans le cadre de l’An 2 du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG2).
Le Conseil d’Administration est interaction permanente avec les autorités dirigeantes pour l’atteinte des objectifs. « Nous avons comme véritable innovation à ce niveau, qu’on regarde désormais de plus près ce à quoi le budget de l’université est destiné. La majeure partie du budget n’est plus consacrée au fonctionnement. Désormais, on insiste sur les investissements, l’académie et la qualité de la vie de l’étudiant c’est-à-dire qu’est-ce qu’on fait pour ajouter de la valeur à la formation pour qu’il soit employable une fois sorti de l’Université », a indiqué Honorat Satoguina, Président du Conseil de l’Administration (PCA) de l’Université de Parakou.

La réforme est appréciée dans les rangs des recteurs issus du nouveau mode de gouvernance des Universités publiques. « Ce mode de désignation des responsables n’a rien de politique, rien de relations mais c’est seulement sur la base de la compétence et du programme préparé qu’ils ont été désignés », se réjouit Pr Félicien Avléssi, Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC). C’est un changement de paradigme qui a été impulsé grâce à la réforme comme le témoigne Joachim Djman Gbenou, Recteur de l’Université Nationale des Sciences, Technologies, Ingénierie et Mathématiques (UNSTIM Abomey). « Dans les entités, nous avons essayé de revoir les curricula, les ordres de formation, nous avons essayé d’arrimer réellement les curricula avec la vision de l’Université », ajoute le recteur de l’UNSTIM.
Installé dans chaque Université publique à partir de 2021, le Conseil d’Administration est l’organe qui assure l’orientation de l’Université en matière de gouvernance. Le Recteur représente l’organe exécutif de l’Université.
Marc MENSAH

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

21 juin 2023 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah