Benin

Menace de quitter la CPI : le pouvoir Kabila critique l’influence de certains pays

La Cour pénale internationale passe décidément de sales moments ces dernières semaines. En prise avec des procès retentissants tels que ceux du congolais Jean-Pierre Bemba, et de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, elle doit faire face à la défiance de plusieurs pays.

Ceux qui ont suivi l’actualité de la Cour pénale internationale, n’ont sûrement pas raté cela. La CPI fait face depuis quelques années à la défiance de nombreux internautes, notamment africains, mais aussi d’Etats sur le continent noir. C’est donc avec surprise, que beaucoup ont accueilli l’arrivée des Etats-Unis du président Donald Trump dans cette liste restreinte. Si les raisons des frondeurs ne sont pas les mêmes et leurs statuts non plus, l’administration américaine a réellement fait sensation au sein de ce cercle. 

Sur le continent africain, la RDC semble se rebeller contre l’instance judiciaire via un communiqué rendu public il y a quelques heures. Dans ce communiqué, le pouvoir Kabila menace de retirer son pays de la CPI :  “En conséquence, la RDC,  qui en son temps avait contribué significativement à l’élaboration du statut de Rome portant création de CPI et , ensuite, à la mise en oeuvre de celle – ci, n’exclut point, en désespoir de cause , de s’en retirer.” préviennent les autorités du pays qui attendent avec impatience le verdict de la CPI dans le procès de Jean-Pierre Bemba pour subornation de témoins. Pour justifier la déclaration, le pouvoir accuse la Cour pénale internationale d’être sensible aux pressions de certains Etats (qu’il ne nomme pas).

Une nouvelle pression donc sur la Cour qui avait récemment affirmé ne pas être impressionnée par les menaces de l’administration Trump.

Football news:

Arteta on the absence Gendusa in the application: Some things should change, but they don't
Klopp on the championship corridor from city: I don't need it. We don't celebrate events from a week ago
Inter will announce the transfer of Hakimi after the end of the season
Zidane on Hames' words about Real Madrid: I understand him. He wants to play more, which is normal
The environment of Grisman outraged by the behavior of leopards. They believe that Messi can change the situation
CEO akhmata about Glushakov: We are happy with it. We will discuss the future at the end of the season
Arteta Pro 4:0 with Norwich: Arsenal are moving in the right direction