logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Aluminium: le Bloc menace de voter contre le nouvel ALENA

Navigation
close
Aluminium: le Bloc menace de voter contre le nouvel ALENA

Photo AGENCE QMI, STEVE MADDEN

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Le Bloc québécois votera contre la ratification de l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) s’il équivaut à des concessions dans la protection des travailleurs du secteur de l’aluminium, a prévenu mardi le chef bloquiste Yves-François Blanchet.

• À lire aussi: L’accord de libre-échange É.-U.-Mexique-Canada signé à Mexico

«J’avise le gouvernement et je m’enquiers auprès des autres formations politiques: Si quelqu’un pense que le Bloc va voter en faveur d’un traité qui sacrifie l’aluminium québécois, ce sera non», a tonné M. Blanchet durant la période de questions, mardi.

Quelques instants plus tôt, le nouvel Accord de libre-échange Amérique du Nord, dont les amendements ont été négociés pendant une année, a été signé à Mexico lors d'une cérémonie à la présidence.

Plusieurs intervenants de l’industrie de l’aluminium craignent toutefois que des concessions aient été faites aux protections dont bénéficiaient les travailleurs canadiens du secteur de l’aluminium.

Pourtant, l’ACEUM dans sa forme finale comprend des protections rigoureuses pour le secteur de l’acier. Selon ses termes, Mexico doit s’approvisionnement en acier à hauteur de 70 % en Amérique du Nord.

Dans la foulée des inquiétudes des Québécois qui seraient touchés par d'éventuelles concessions sur l’aluminium, M. Blanchet a signalé que le Bloc s'opposerait certainement en Chambre à un accord qui fait des concessions à ce chapitre.

«On sait que le Mexique fait une transformation sommaire de l’aluminium qui, en grande partie, proviendra de Chine », a-t-il fait valoir.

Seul le Mexique a pour l'heure ratifié l'ACEUM. Le Congrès américain et le Canada doivent toujours le faire.

La ministre du Développement international, Karina Gould a rétorqué qu’Ottawa n’avait pas l’intention de laisser tomber les travailleurs de l’aluminium.

«Le nouvel ALENA contient des exigences strictes concernant le contenu domestique de cette industrie [...] Nous continuerons de protéger les travailleurs de l’aluminium, ici, au Québec et au Canada», a-t-elle dit.

Avec l’AFP

Themes
ICO