Canada

Ça suffit, les passe-droits aux politiciens!

En pleine pandémie au printemps, le Québec a adopté un décret ayant force de loi, interdisant aux gens du côté d’Ottawa de traverser vers l’Outaouais, sans raison bien définie. C’était du gros bon sens, Ottawa était en pleine éclosion et Gatineau avait relativement peu de cas. Justin Trudeau a fait fi de cette loi et est allé quand même à sa maison de campagne du côté québécois. 

Le premier ministre de l’Ontario n’est pas mieux, il a enfreint sa propre ordonnance interdisant les voyages entre régions. 

Pendant des mois on a vu, tous les jours, Legault, McCann et Arruda, coude à coude, sans plexiglas et sans masque, nous parler de l’importance de garder... la distanciation sociale !

Legault a dit que c’était correct parce qu’ils se voyaient tous les jours ! 

Citoyens révoltés

Depuis le début de l’année et pour la première fois, le monde ordinaire a commencé à se révolter. 

Le premier ministre albertain, Jason Kenney, a d’abord défendu le droit de sa ministre des Affaires municipales d’aller à Hawaï pour les Fêtes. Devant le tollé, il a décidé de la congédier. 

Doug Ford a fait de même avec son ministre des Finances, même s’il savait très bien qu’il était parti en vacances aux Caraïbes. Sauve qui peut !

C’est contre cette toile de fond que Legault, cette semaine, a néanmoins décidé que ce n’était pas un problème pour le député de Saint-Jérôme, Youri Chassin, d’être parti au Pérou pendant les Fêtes. 

La raison ? Son chef de cabinet avait dit que c’était correct, puisqu’il n’avait pas vu son conjoint depuis un bon moment. 

C’est le même François Legault qui avait tenu une conférence de presse avant les Fêtes, accompagné des trois chefs d’opposition, pour demander aux gens de rester chez eux et de ne pas voyager. 

Des centaines de milliers de Québécois et Québécoises ont fait des sacrifices personnels pour respecter la demande et sauver le système de santé. 

La prochaine fois, faudrait leur donner le numéro de cellulaire du chef de cabinet de Legault, comme ça eux aussi pourront avoir une dispense ! 

Avons-nous été bernés ?

La pandémie aura eu le dessus sur Donald Trump. S’il a pu battre personnellement la COVID-19, c’est grâce à des médicaments auxquels l’Américain moyen n’avait pas accès... 

Lorsqu’une vraie crise exigeant expérience et expertise a frappé les États-Unis, le « faire-semblant » ne suffisait plus. Les Américains se sont demandé s’ils n’avaient pas été bernés. 

Beaucoup de Canadiens commencent à se poser la même question. 

En décembre, Trudeau a réussi à sortir un lapin de son chapeau en annonçant qu’il y aurait des doses de vaccin avant les Fêtes. Bravo ! Il s’est même permis de narguer ses opposants en Chambre, disant : on s’en occupe !

Toute une différence avec son affirmation, en début de semaine, à savoir que l’annulation par Pfizer de livraisons au Québec n’était pas « entre ses mains ». Traduction : si ça va bien, c’est grâce à lui ; si la protection du public est compromise, ce n’est pas de sa faute. 

Le public est épuisé après dix mois de sacrifices. Trudeau devrait retenir la leçon.

Football news:

Salah may be called up to the Egyptian national team to participate in the Olympics
Fosu-Mensah tore up the crosses and was out for a few months. Manchester United sold him to Bayer Leverkusen in January
Antonio Cassano: Does Conte understand that he is not Guardiola? Inter were just ridiculous in the Champions League
Juve will win again if Ronaldo is not in the starting line-up. They need a quality centre-forward, they don't grow as a team. Ventola about Cristiano
The head of the LGBT group of City fans: Burst into tears after scoring a goal in the match for the exit to the Premier League. I felt that after so many years of longing, we are rising
Ibrahimovic and Mihajlovic will sing the song I am a tramp at the Sanremo Festival
Sociedad coach on the draw with Real Madrid: If we had scored 2-0, everything would have been different. Fair result