Canada

Comment déradicaliser 40 millions d’Américains

Mercredi a été un soulagement à l’échelle de la planète. Sauf pour les dirigeants-dictateurs, les contempteurs systématiques des États-Unis et plus de 40 millions d’Américains qui croient dur comme fer que l’ancien président s’est fait voler l’élection.

Le discours empreint de dignité et d’un ton parfois intimiste qu’affectionne le président Biden a conforté, certes, tous ceux qui se sentaient blessés dans leur âme pendant le mandat de Trump. 

La prestation de Lady Gaga, qui a chanté avec ses ovaires – permettez-moi ce mot cru, mais si éloquent – l’hymne national américain, un véritable cri d’amour pour son pays, a bouleversé les Américains. La grande majorité d’entre eux avait trop longtemps vécu dans la honte et avait connu l’humiliation due à un climat politique délétère et à la vulgarité quotidienne de l’ex-président.

Collégialité

Comment vivre sans espoir ? Le président Biden avec la gravité qui l’habite déjà semble être l’homme providentiel, l’homme de la conciliation nationale. Il a promis de promouvoir la modération, mais il fait preuve de fermeté à l’endroit de ses proches collaborateurs à la Maison-Blanche, menaçant de les congédier sur-le-champ s’ils ne respectent pas la collégialité qu’il veut y imposer.

Quiconque aux États-Unis prônera une politique radicale à droite comme à gauche ne servira pas la démocratie, laisse-t-il entendre. C’est donc avec un sentiment mitigé, mais également admiratif que l’on a assisté à ce changement de la garde sous protection militaire.

Ceux qui croient que nous sommes à l’abri chez nous des débordements politiques extrémistes des États-Unis se trompent. Des complotistes, qu’ils soient trumpistes ou non, sont tapis dans nos villes et nos campagnes. Des théoriciens antiracistes excommunient à longueur de semaine ceux qui s’insurgent contre eux et n’ont que le mot « censure » à la bouche. À vrai dire, tous les extrémistes finissent par mépriser le système démocratique y compris les partis politiques.

Rempart

Le président Biden est actuellement un rempart contre les dérives raciales, sociales et politiques. Qui pourrait lire dans une boule de cristal pour prédire comment cet homme entouré de sa vice-présidente, de ses ministres et de ses conseillers, visiblement résolus à sauver leur pays, réussira à faire déradicaliser des dizaines de millions de citoyens aigris, désabusés et ayant la rage au cœur ? Des citoyens qui croient à la suprématie de la race blanche et rêvent de retourner à une époque où ils s’estimaient supérieurs.

Le président Biden est un homme de foi, donc d’espérance. Il fut beaucoup question de Dieu lors de la cérémonie au Capitole mercredi. C’est là une différence fondamentale entre les Américains et nous. Mais si l’espérance est une vertu chrétienne, l’espoir est un sentiment humain. 

Après des années déchirantes, l’espérance des uns et l’espoir des autres sont inestimables. Comment vivre sans nourriture pour l’âme, sans lumière pour l’esprit et sans émotion pour le cœur ? Les ultra-radicaux d’aujourd’hui alimentés par les réseaux sociaux, ces ennemis qui à l’usage dénaturent la démocratie, nous obligent à écouter les angoisses et les peurs derrière leurs mots. Car les affronter nous tuera au propre comme au figuré.

Le président Biden nous a donné l’impression de vouloir sacrifier sa vie pour sauver son pays et pour sauver la démocratie.

Football news:

Benfica offers Diego Costa a 2-year contract with a salary of 3 million euros per year
Thierry Henry: Pep is obsessed with tactics. He sees and wants to change so many things that it can be a problem
Cavani is close to an agreement with Boca Juniors. He wants to leave Manchester United in the summer
There are only 6 coaches in the world with a positive balance against Pep. The leader of the rating-Sulscher
Ancelotti on 0:2 with Chelsea: Everton are not at their level. They were better and deserved to win
Lazio women's coach about Italy: Our society is homophobic and racist
Lingard has scored 4 goals in 6 Premier League appearances for West Ham. In Manchester United, he scored 4 goals in the previous 38 matches