Canada

Côte-Nord : Première journée de piquetage pour les travailleurs d'ArcelorMittal

Les travailleurs d’ArcelorMittal sur la Côte-Nord ont tenu des lignes de piquetage devant les installations de leur employeur mardi, à Fermont et Port-Cartier. 

• À lire aussi: Côte-Nord: grève déclenchée à ArcelorMittal

La veille, les 2 500 membres du syndicat des Métallos, regroupés dans cinq sections locales, ont rejeté la dernière offre de la compagnie par des majorités de 97% et plus. La grève a immédiatement été déclenchée.

«Nous, on se prépare à toutes les éventualités, a indiqué à TVA Nouvelles le coordonnateur du syndicat des Métallos, Nicolas Lapierre. On a bien dit à nos membres qu’on sait quand ça commence, mais pas quand ça finit. Mais nos membres sont tellement motivés. Vous le voyez par le résultat des votes. Il n’y a pas d’ambiguïté».

C’est la deuxième fois en 10 jours que les syndiqués rejettent une proposition visant le renouvellement de leur convention collective. Selon Nicolas Lapierre, l’offre bonifiée soumise au syndicat vendredi ne répond pas aux attentes des travailleurs sur le plan des salaires, des primes nordiques et de certaines clauses normatives.

«C’est un employeur qui peut se targuer de bien payer, on ne nie pas qu’il y ait de bonnes conditions de travail, mais ce n’est pas parce qu’il y a de bonnes conditions de travail qu’on va arrêter de les améliorer, a admis Nicolas Lapierre, rappelant qu’ArcelorMittal engrange d’alléchants profits depuis quelques années grâce au prix élevé du minerai de fer.

ArcelorMittal déplore la décision du syndicat d’avoir recommandé le rejet de l’offre patronale qualifiée de finale et globale.

«Le syndicat a plutôt choisi de demander à ses membres de rejeter cette offre-là qui était pourtant plus élevée que la première qu’il avait recommandée. On ne comprend pas, on s’explique mal tout ça», a mentionné la porte-parole d’ArcelorMittal, Annie Paré.

Elle a souligné que la contribution d’ArcelorMittal Mines Canada au PIB du Québec s’élève à plus de 1 milliard $ et que la grève ne bénéficie à personne. «Sincèrement, on souhaite retourner à la table pour pouvoir se parler. C’est important, ça a un impact économique substantiel autant sur la Côte-Nord que sur le reste de la province», a précisé Annie Paré.

Selon la direction d’ArcelorMittal, la signature d’une entente «raisonnable» est nécessaire pour assurer la pérennité de ses opérations quand le prix de fer redescendra.

Lors de la dernière négociation de convention collective en 2017, la grève avait été évitée, notamment à la suite de l’intervention de l’ex-premier ministre du Québec Lucien Bouchard, qui agissait comme négociateur pour ArcelorMittal.

Football news:

Petkovic on 1:1 with Wales: Switzerland was not persistent enough, in the end they lost the initiative
Lukaku is a fan of Henri-the coach. In general, he ignores the weaknesses and maniacally improves only the main skills
The love story of Eriksen and his wife Sabrina - ❤ ️
Kier is deeply shocked and couldn't finish the game. He and Eriksen are friends. Coach of Denmark about the replacement of the captain
Eriksen was named the best player of the match Denmark - Finland
Denmark lost to Finland (0:1). Goal kicking statistics-23:1
Total respect for the Finns: the fans started a roll call about Eriksen, all the players applauded the Danes