This article was added by the user Anna. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Dans l’erreur sur les logements sociaux

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : notre Bureau d’enquête, basé à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialise dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, nos journalistes et recherchistes vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.

Le candidat à la mairie de Montréal, Balarama Holness, a écrit dans un tweet lundi qu’en « quatre ans, la mairesse [Valérie Plante] n’a construit que 1082 logements sociaux, alors que 24 000 personnes attendent toujours ! Des politiques cohérentes doivent être adoptées pour le bien-être de la santé urbaine et pour résoudre la crise du logement. » 

Au 30 septembre dernier, on dénombrait 2015 logements sociaux qui étaient, soit construits (1137), soit en construction (878), selon des chiffres fournis par la Ville de Mont-réal. De plus, 2235 autres logements étaient en conception, pour un total de 4250 unités. 

Valérie Plante n’atteindra vraisemblablement pas sa promesse de fournir 6000 nouveaux logements sociaux d’ici la fin de 2021. Selon la Ville, quelques raisons expliquent ce retard, soit l’absence ou le sous-financement des programmes d’AccèsLogis au cours des deux dernières années, ainsi qu’une forte augmentation des coûts de construction et les contraintes de la pandémie. 

Nous avons tenté d’obtenir par courriel des explications sur les chiffres avancés par M. Holness auprès de son parti, Mouvement Montréal, sans succès.  

–Marie Christine Trottier

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE : 1198 $ 

C’est le coût du loyer moyen d’un logement inoccupé en 2020 dans le grand Montréal, selon un rapport de l’Observatoire Grand Montréal de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). 

Il s’agit d’une augmentation de 32 % par rapport à 2019, alors que le loyer moyen était de 910 $. La COVID-19 est en partie liée à cette augmentation, car de nombreux logements à loyer élevé destinés aux touristes se sont retrouvés sur le marché, explique la CMM. 

Les données comprennent les logements de 82 municipalités de la région métropolitaine, dont Montréal, Longueuil et Laval.

–Charles Mathieu