Canada

Déficit de leadership chez le Canadien

Le processus se poursuit au camp d’entraînement du Canadien. Beaucoup de boucane pour pas grand-chose. Les belles histoires ne s’écrivent plus dans les matchs hors concours. Les dés sont souvent pipés. Montréal sera en lutte pour le tout dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires et il n’y a pas plus d’un poste à pourvoir au bout de trois semaines de spéculations.

Bienvenue dans le hockey d’aujourd’hui. 

Une business qui permet souvent de garantir un job dans le bureau du directeur général et non sur la glace. J’exagère à peine. 

Le CH sera au plus fort de la lutte pour le dernier rang donnant accès aux séries.

Le Lightning a perdu son troisième trio au complet, mais le noyau principal est intact.

Les Panthers se sont de nouveau améliorés lors de la saison morte.

Les Leafs continuent leur lente progression vers une autre agonie éliminatoire pour notre plus grand plaisir. Ils y seront assurément par contre.

Les Bruins demeurent les Bruins et, heureusement pour le CH, les Wings, les Sabres et les Sénateurs aussi. 

Montréal et Boston risquent de se trouver nez à nez pour le quatrième rang de la section Atlantique.

Pas simple de se faufiler

L’espoir de séries tiendra du statut d’équipe repêchée. Or la voisine Métropolitaine est remplie de candidates à ce titre. 

Au point de croire plausible la présence de cinq de ses formations dans le tableau des séries.

À moins que la parité dans la Métro n’apporte un nivellement par le bas qui permettrait à un club de l’Atlantique ayant bénéficié des largesses de Détroit, Buffalo et Ottawa de se faufiler. 

Cette équipe peut-elle être le Canadien ? Certainement. Mais ce ne sera pas simple. 

L’attaque est la force du Tricolore avec ses cinq marqueurs potentiels de 30 buts. Toffoli, Anderson, Caufield, Hoffman et Gallagher devront en scorer au moins 125 en groupe. 

L’avantage numérique devra tenir en respect les brutes adverses. La défensive me laisse perplexe. 

Ben Chiarot et Joel Edmundson subiront les foudres des officiels par le durcissement du règlement concernant les doubles échecs. 

Est-ce qu’Alexander Romanov peut offrir plus de 20 minutes de qualité à la brigade tous les soirs ? 

David Savard est une bénédiction au milieu de la foire aux interrogations. 

Avec ce que cela comporte de limites.

Lourdes pertes

Certains tentent de minimiser la perte de Shea Weber. Combinée à celle de Corey Perry et d’Eric Staal, elle dynamite le leadership de l’organisation.

Qui va se charger de l’esprit de corps ? Qui va assurer le relais ? 

Le principal déficit du Canadien se trouve sur le plan du leadership. Ce n’est pas banal...

Ce qui nous ramène (encore) à Carey Price.

Il sera de nouveau la clé de l’énigme. Je ne l’écris pas avec dépit. Il est le joueur franchise du CH, alors c’est normal que ça repose sur ses épaules. 

Toutefois, plus de poids sur ses épaules veut dire plus de poids sur ses genoux. 

Au fait, quelqu’un sait vraiment comment vont les genoux de Carey ? 

Football news:

Hazard can play with Barca. He has not played in the clasico yet, having missed the previous 4 due to injuries
Laporta about Fati: It was necessary to do everything possible for him to stay. Barcelona is the best place for him
Mourinho on 6 missed for the first time in his career: My feelings are not a problem. Such a defeat does not harm me, but the guys
Pellegrini pro 1-6 with Bude-Glimt: Roma deserved a slap in the face. I can only apologize
PSG hope that Ramos will make his debut for the club in November
Roma Mourinho was torn apart in the Arctic Circle - 6:1! Holand's friend has 2+ 3, Jose missed so much for the first time
Henri doesn't think Salah is the best in the world: How can we forget about Lewandowski and Benzema? But in the Premier League, he is the best by a margin