logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Dopage: Laurence Vincent Lapointe est blanchie

Navigation
close
Dopage: Laurence Vincent Lapointe est blanchie

Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

La canoéiste Laurence Vincent Lapointe a été blanchie des accusations de dopage qui pesaient contre elle, a annoncé la Fédération internationale de canoë (ICF), lundi matin.

La Québécoise avait affirmé dimanche que les infimes traces de ligandrol qui avait été retrouvé dans son organisme à la suite d’un test de dopage inopiné en juillet dernier provenaient de son ex-conjoint qui en aurait consommé et qui l’aurait contaminé malgré lui.

«Après avoir pris en considération l’avis d’experts scientifiques fournis par l’équipe juridique de Mme Vincent Lapointe ainsi que les minuscules traces de ligandrol retrouvé dans les échantillons de l’athlète, l’ICF a accepté la thèse voulant que Mme Vincent Lapointe n’a pas sciemment pris cette substance illégale», a déclaré l’ICF par communiqué.

La Fédération a cru sa version des faits concernant une contamination par une autre personne.

La canoéiste peut donc retourner immédiatement à la compétition afin de tenter de se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo l’été prochain.

Grand espoir de médaille pour le Canada pour les prochains Jeux d'été, elle a toujours nié sa culpabilité dans cette affaire. En attendant de connaitre son sort, Laurence Vincent Lapointe s’entraînait seule, même si elle demeurait suspendue.

La multiple championne du monde n’a pu défendre ses titres aux épreuves de C-1 200 m, C-1 5000 m et C-2 500 m aux Mondiaux en Hongrie en août dernier. Il s’agissait ailleurs de la première épreuve de qualification olympique en canoë-kayak.

Avec la levée des sanctions, elle pourra participer aux deux dernières épreuves de qualification olympique. La première sera les Championnats panaméricains de canoë, qui auront lieu du 7 au 10 mai, à Santiago, au Chili. Le Canada pourra également qualifier des embarcations et des athlètes en vue des prochains Jeux à la Coupe du monde de canoë de Duisbourg, en Allemagne, du 21 au 24 mai.

Un maximum de trois Canadiennes pourra représenter le pays à Tokyo dans les épreuves de canoë.

Themes
ICO