This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Finale de la 1re saison ce lundi à TVA: Frédéric Pierre s’éclate dans «Alertes»

Frédéric Pierre joue un policier engagé et sensible dans «Alertes», un rôle de premier plan dans la série policière à grand déploiement de TVA. 

Le comédien a toujours été occupé depuis ses premières apparitions au petit écran, il y a 30 ans, dans «Le club des 100 watts». Au fil des années, on l’a vu dans «Zap», «Virginie», «Music-Hall», «Cover Girl», «Le Gentleman», «Mémoires vives», «5e rang» et, plus récemment, dans la comédie «...Moi non plus!», un bref résumé des nombreux projets figurant sur son CV.

«C’est un beau défi dans ma carrière, une série policière. J’aime Renaud, c’est un gars de terrain, de contenu. Il aurait très bien pu mal virer dans sa vie, il a du vécu», a dit Frédéric en entrevue avec l’Agence QMI.

Une série de 24 épisodes par saison requiert de tourner dans le désordre et de boucler toutes les scènes se déroulant dans un même lieu en peu de temps.

«On doit par exemple tourner en quatre jours tous les interrogatoires que l’on va voir durant la saison, a-t-il enchaîné. Les séries policières, c’est une autre vie, c’est la cohérence du récit et il faut être méticuleux. On ne peut pas l’échapper et on doit constamment se demander que sait ou ne sait pas mon personnage. Il y a beaucoup de préparation avec la script.»

Frédéric Pierre aime qu'il soit normal, maintenant, à la télé québécoise, qu’un policier noir soit la tête d’affiche d’une série lourde comme «Alertes». «J’aime ça passer le micro à d’autres au sujet de la diversité, car j’ai fait beaucoup d’entrevues là-dessus, mais je peux dire qu’en effet ça bouge. C’est de normaliser ces présences-là à l’écran, ça prend des séries où on rentre dans cette différence-là, mais aussi cette normalisation, c’est super important», a-t-il souligné.

«La preuve que ça avance, c’est qu’on sent une ouverture aux autres diversités, corporelles, de genre, la présence autochtone aussi, il y a une avancée réelle qui ne peut que continuer. Dans les séries américaines, on ne fait jamais de cas d’un personnage mexicain, on ne le souligne même pas. On entend plein d’accents, on sait qu’on est dans une métropole, tout simplement.»

Finale de la 1re saison ce lundi à TVA: Frédéric Pierre s’éclate dans «Alertes»

PHOTO COURTOISIE

Enfin tourner la page

Pour la conclusion de la première saison d’«Alertes», ce lundi, Renaud va enfin pouvoir commencer à tourner la page sur le meurtre crapuleux de sa sœur Marilou (Chanel Mings), assassinée dans son sous-sol. On sait maintenant que c’est le Dr Philippe Blanchette (Maxime Tremblay) qui a tué la jeune femme.

«Il croyait, en début de saison, pouvoir passer à autre chose, tomber en amour, mais ça l’a rattrapé. Il doit aller au bout de cette chose-là», a dit Frédéric.

La deuxième saison va se mettre en branle le lundi 3 janvier à TVA. À la fin novembre, l’équipe avait bouclé le tournage de 12 des 24 nouveaux épisodes qui ont été commandés.

«On va être moins dans la vie de Renaud, on va rentrer dans la vie personnelle d’autres personnes. Renaud va être plus dans les enquêtes, dans le professionnel», a dit Frédéric.

Réalisation et écriture

En plus d’«Alertes» et d’autres projets dont il ne peut parler, Frédéric Pierre va réaliser un documentaire pour Urbania et il fait de la radio avec Véronique Cloutier et les fantastiques. «Je suis aussi en train d’écrire une série télé, a-t-il dit. Ça fait plusieurs années que j’avais envie de toucher à différents trucs.»

À voir aussi