Canada

Fous de leur patinoire: des glaces pour tous les goûts

Les patinoires extérieures ont la cote cet hiver. Quels que soient leur forme, leur grandeur ou leur emplacement, celles que Le Journal vous présente partagent tous un point en commun alors qu’elles sont des créatrices de souvenirs. Certains artisans en sont à une première année, d’autres sont des habitués, mais qu’importe, ils sont tous guidés par une passion dévorante qui est tout à leur honneur.

• À lire aussi: Passionnés de hockey, ils construisent leur propre patinoire dans leur cour

Simon Bédard, Pointe-aux-Trembles 

Photo Ben Pelosse

Simon Bédard a toujours voulu une patinoire dans sa cour, et la pandémie lui a enfin permis de réaliser ce rêve avec l’aide de son voisin Robert et de ses amis Max et Dany puisque son horaire le lui permettait. Si la grandeur de la patinoire est modeste, sa vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent lui donne un cachet unique. Après deux tentatives qui n’ont pas été «un franc succès», cette année a été la bonne.

«Mon petit voisin de 9 ans qui vit en haut de chez moi mange du hockey, et je m’étais dit que j’en aurais une pour lui. On a une belle complicité ensemble, c’est comme un petit frère.» 

Simon Langevin, Saguenay 

Photo Agence QMI, Roger Gagnon

Les bandes en neige, c’est bien, mais rien n’égale le sentiment d’entendre la rondelle résonner sur des bandes en bois. En voyant les tirs de son fils Antoine s’améliorer, Simon Langevin a construit des bandes rigides, mis un logo au centre de la patinoire et surélevé ses grilles de protection. Il a aussi confectionné une surfaceuse maison. «C’est une échappatoire, comme on ne peut pas faire grand-chose. La patinoire prend toute son importance cette année. Je pense encore agrandir l’année prochaine.»

Maxime Poulin, Repentigny 

Photo Ben Pelosse

Deux sports meublent le quotidien de la famille Poulin : le hockey et la ringuette. Depuis six ans, la cour se transforme en patinoire sur laquelle papa Maxime, maman Marie-Ève et leurs enfants, Loïc et Alysson, s’amusent à pratiquer leurs deux sports favoris. La guerre des sexes réinventée! «On fait deux matchs de ringuette et deux matchs de hockey. Il faut partager, sinon la chicane pogne!» badine Maxime Poulin, qui a amélioré sa structure au fil des ans. 

Sylvie Hamel, Saint-Augustin-de-Desmaures 

Photo Stevens LeBlanc

Le hockey en plein air dans la cour est devenu une tradition depuis quatre ans chez les Parent. Cette année, voyant que ce qui se dessinait avec la pandémie, Marc-André et sa conjointe, Sylvie Hamel, ont agrandi leur patinoire, arrondi les coins et peint des lignes jaunes et rouges sur les bandes, au grand bonheur de Nathan et de Logan.

Photo Stevens LeBlanc

«Notre setup restera à l’année maintenant. On pense même à faire couler une dalle de béton ou y installer une surface de dek», confie la mère, qui se réjouit de voir le sourire dans le visage de ses garçons lorsqu’ils enfilent leurs patins et leur chandail des Golden Knights et des Penguins.

Dany Guimond, Bécancour 

Photo Andréanne Lemire

Dany Guimond et sa famille ont aménagé leur «mini Centre Bell» pour une quatrième année. «Je dis mon mini Centre Bell à la blague puisqu’on est tous des fans de hockey et du Canadien», lance-t-il. Et cette année, l’addition de commanditaires sur les bandes ajoute une touche unique à son petit sanctuaire, où son garçon Charles-Olivier et lui se réunissent presque chaque jour. «Les gens de la famille qui ont des entreprises ont voulu se prêter au jeu.» Sa fille Maïka, 19 ans, en profite aussi.

David Bergeron, Saint-Agapit 

Photo courtoisie

Plus jeune, David Bergeron patinait presque chaque jour sur la patinoire familiale aménagée sur une terre agricole. En cette année de pandémie, il a voulu que ses trois garçons, Félix, Alexis et Milan, vivent la même expérience, eux qui évoluent normalement au hockey mineur. Il s’est aussi fabriqué une surfaceuse artisanale pour entretenir la glace. 

Photo courtoisie

«Ma conjointe me trouve un peu cinglé, dit-il en blaguant. Quand on n’avait pas de gros froid, je mettais le cadran à 3 h du matin pour être sûr qu’on puisse aller patiner le lendemain »

Football news:

Manchester United and Leeds are Interested in 30-year-old defender Torino Nkulu
The only time he got mad at me was when I put the kettle whistle on the tailpipe of his car. English coach Glen Roeder has died
Mark Clattenburg: I am amazed that Manchester United were not allowed to kick a penalty for an obvious play by the hand of Hudson-Odoi. How not appointed after VAR-a mystery
Lucas Vazquez asks to increase his salary by 15%, Real Madrid wants to reduce it by 10%
Arteta can lead Barcelona. He is Laporte's candidate
Ismailov asked Nurmagomedov to support Anzhi. Habib replied
Boyarintsev about the time in Nosta: The metallurgical plant was puffing at the top of its lungs. The sediment on the field fell out, sometimes