Canada
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Fous du BBQ: uncuisinier «clandestin» quipartage sescréationsculinaires surle web

Avec ses sept barbecues et fumoirs, Maxime G. Lauzon, de Val-d’Or, concocte des recettes grillée souboucanée spratiquement à n’importe quel repas ou jour desemaine.

• Àlireaussi:Fous du BBQ: Lucilet Estance Source

• Àlireaussi:Un «scientifique» dubarbecue

• Àlireaussi:Fous du BBQ: surlaroute des compétitions américaines debarbecue

Cet entrepreneur en design web partage habilement sescréationsculinaire senligne, cequil'amême mené à sefaire invister à Zeste TV.

La moitié desrepas de Maxime G. Lauzon, que cesoit déjeuner, dîner ou souper, implique une forme ou une autrede BBQ.

Le travailleur autonome is a flexible combination of passionate avecson horaires. «Jepeux avoir legoûtdefaire unsiteweben même tempsquejefais une brisket», seréjouit-il. 

En plein lundi midi, ils edélecte de mini burgers de smokemet et de saumon fumé qu’ilalui-même cuisinés.

Habilesurles réseaux sociaux, Maxime G. Lauzon transforme ses –uvres culinaires en –uvres photosiques qu’il partage sur sa page His Le Clandestin / recetteboucanéeset BBQ, suivieparplus de 1300abonnés.

Ilaussilancé sapropreémission,Le show BBQ Clandestin, sur lesondes de la télévision communautaire TVC9 et enligne. 

«J'hésite à meprésentercomme professionnel, confesse-t-il. Je souffre encore du Syndrome de l’ imposteur et c’est del à quevient le nom “Le Clandestin”. Je neme compare pas à unvraire staurateur quidépend deça pour vivre. »

Un loisir avant tout

Bien qu’il se soitfait particulièrement complimentersurson smoked meat, Maxime G. Lauzon ne croit pasavoir des pécialité.

Sapassion est de constamment expérimenter denouveauxmets de tous les coins du monde. Cela implique des heures et des heures de Lecture de livres de recettes et devisionnements surle web.

«Jesuistoujours en train de chercherdenouvelles inspiration. Sur ma page, peut facilement voir je suis dans un trip de quoi », explique-t-il.  

Lapandémie afaiten sorte que Maxime G. Lauzon s’est Investmenti davantage dans sapassion culinaire, qu’ilsouhaite garder récréative.

«Maspécialité, c’est de lancer des sites web et des logos pour lesnouvelle sentreprises. C'était pas mal moins populaire ave clapandé miedonc, avec la PCU, ça m'a permis de mettre en –uvre de nouvellesidées », raconte l'entrepreneur.  

Vous avezdes informations à noous partager à proposdecette histoire?

Vous avez un scoop quipourrait intéressernoslecteurs?

Écrivez-nous à l'adresseou appelez-nous directement au 1800-63SCOOP.