Canada

Incendie dans le voisinage: ils ont amassé 2000 sacs de vêtements

À la suite d’un spectaculaire incendie dans un immeuble à logements dans le quartier Pointe-aux-Trembles, de bons Samaritains ont voulu donner un coup de pouce à leurs anciens voisins en récoltant quelques dons dans le quartier, mais ils ont été rapidement dépassés par une vague de soutien sans précédent. 

En quelques jours, Simon Gauthier et quelques amis ont amassé 2000 poches de vêtements et ont réussi à remplir deux entrepôts de meubles usagés.

«On s’attendait peut-être à avoir 200-300 sacs de linge, mais on en a eu dix fois plus!» a illustré M. Gauthier, pour qui il était hors de question de rester les bras croisés après le terrible brasier du 25 juillet dernier sur la rue Eugénie-Tessier.

L’incendie n’a heureusement pas fait de victime, mais deux immeubles de condos locatifs ont tout de même été ravagés, laissant 28 familles sans toit.

Mobilisation en temps de pandémie

Sur les réseaux sociaux, Simon Gauthier voyait bien que les gens de la communauté avaient été touchés par les images saisissantes du feu. Mais en pleine pandémie, alors que de plus en plus de gens ont de la difficulté à joindre les deux bouts, il croyait que plusieurs n’allaient pas être en mesure de donner.

Or, il n’en a été rien.

«Je peux dire que parmi les gens qui ont donné, beaucoup ne sont vraiment pas riches», a confié l’ex-policier, extrêmement reconnaissant.

Si la crise sanitaire n’a pas altéré la générosité du public, elle a cependant compliqué l’organisation de cette bonne action.

Incendie dans le voisinage: ils ont amassé 2000 sacs de vêtements

Photo courtoisie, Simon Gauthier

L’arrondissement ne voulait pas au départ prêter un entrepôt pour ranger les stocks de dons, s’est souvenu M. Gauthier.

Finalement, l’administration municipale en a réquisitionné deux et l’église Sainte-Maria-Goretti a aussi accepté de prêter son sous-sol.

«Après il a fallu tout trier. En tout, on a peut-être été 12 bénévoles. Ça a été beaucoup plus difficile de trouver des gens pour s’impliquer que pour donner à cause de la COVID», a remarqué Simon Gauthier, qui estime que lui et sa conjointe ont investi 300 heures de temps libres dans cette initiative depuis fin juillet.

Objets en trop

Ce n’est que cette semaine que les entrepôts ont été vidés. Comme seulement une dizaine de sinistrés ont finalement accepté de profiter de l’aide à leur disposition, il a fallu redistribuer les surplus à travers différents organismes.

«Ce que je trouve plate, c’est qu’il y a beaucoup de compétition entre les organismes. Tout le monde essayait de tirer la couverte de leur bord. Ça manque de cohésion», a regretté le valeureux père de famille de Pointe-aux-Trembles.

Reste qu’à la fin, le plus important, c’est que certains ont pu se refaire après avoir tout perdu.

«Comme j’avais des assurances et que j’avais une famille qui m’épaulait, je n’ai pas voulu beaucoup de choses, mais je peux vous dire que plusieurs de mes anciens voisins ont été énormément touchés», a confié Stéphanie Lafrance, qui habitait sur la rue Eugénie-Tessier depuis huit ans.

Football news:

La Liga President on Messi's departure: It won't be a drama for us. And his reputation will suffer
Ronaldo is a fan of the UFC. Rooting for Khabib, training with Conor, signed up for all the top fighters
Only Milan have not lost points this season in the top 5 of the European leagues. Aston Villa lost 0:3 in the
🎮 We made a game about Khabib - fight for him and try to fill up Geiji
Tebas about klasiko: the Game of the best teams in the world. The most important match of club football
Leeds forward Bamford scored a hat-trick. He has 6 goals in 6 Premier League games
Moyes on the spectators in the stadiums: People watch matches in cinemas, why can't they do it on the street?