Canada

Je suis fier de Jonathan Drouin

En attendant de voir qui seront les révélations au camp d’entraînement du Canadien, je dois revenir sur le cas de Jonathan Drouin et souligner son courage. C’est important qu’on en parle. 

La façon dont l’organisation a traité son dossier depuis le mois d’avril et le bel accueil que lui a réservé la foule au Centre Bell, dimanche, démontrent que les temps changent et que la sensibilité à la santé mentale progresse.  

Les entrevues que Drouin a accordées suivies des témoignages de Patrice Brisebois et de Stéphane Richer ont contribué à la compréhension de la santé mentale au Québec et il faudra continuer d’aborder ce sujet. Ce n’est pas parce qu’un athlète est jeune, en forme et millionnaire qu’il est invincible. 

Le Canadien est toujours au centre de l’actualité, et aujourd’hui, plus de gens sont sensibilisés à l’importance de la santé mentale parce que Drouin a eu le courage, le 21 avril dernier, de prendre une décision pour son bien-être. D’ailleurs, dimanche, c’était fantastique de voir que les spectateurs au Centre Bell étaient derrière lui à 100 %. 

Difficile de demander de l’aide 

C’est difficile de demander de l’aide et peut-être encore plus dans le sport professionnel, mais Drouin l’a fait et il a reçu le soutien du Canadien, de ses coéquipiers et des partisans. Ça démontre que le monde évolue. En général, les équipes soutiennent les joueurs dans leurs épreuves et l’Association des joueurs est là elle aussi. 

Il y a une vingtaine d’années, Drouin aurait été critiqué pour sa décision et d’ailleurs les joueurs ne parlaient pas trop de leurs angoisses. On sait aujourd’hui que des problèmes comme l’anxiété ne se règlent pas seulement avec de la volonté. Ça prend de l’aide et il ne faut pas hésiter à en demander si nécessaire. 

Chacun est différent, mais je suis convaincu que bien des gens sauront s’inspirer de Jonathan Drouin. Il a donné l’exemple et je le félicite d’autant plus qu’il est un Québécois évoluant à Montréal. Ça donne encore plus de visibilité à la cause. 

Comme joueurs de hockey, nous sommes des privilégiés ; jouer pour le Canadien a été la plus belle expérience de ma vie, mais, comme l’ont expliqué Stéphane Richer et Patrice Brisebois, c’est parfois très difficile et angoissant. 

Comme les lanceurs au baseball 

En tant que gardien de but, j’étais encore plus exposé et en discutant avec des lanceurs de baseball et des quarts-arrières au football, je me suis rendu compte qu’ils vivaient un peu la même chose que moi. 

Lorsque l’on gagne un gros match, on nous voit comme des héros et c’est une sensation incroyable, mais je peux vous dire que les 24 ou 48 heures avant une partie importante, il n’y a rien d’agréable. 

Comme l’a confié Patrice Brisebois au collègue Marc De Foy, le hamster dans la tête n’arrête pas de tourner et quand ça va mal, c’est encore pire.  

Une fatigue mentale

Personnellement, je m’étais bâti une carapace par rapport aux commentaires des médias et des partisans, mais quand je jouais mal, je le savais très bien et mon hamster n’avait besoin de personne pour se mettre à tourner. 

Ce n’est pas la fatigue physique qui épuise un gardien au cours d’une saison, mais plutôt la fatigue mentale. Il n’y avait rien de mieux qu’une journée de repos sur la route pour refaire le plein d’énergie.  

Si je savais que je ne jouais pas, je prenais un bon souper avec les gars la veille du match, le lendemain matin j’avais ma petite pratique et, le soir, je m’asseyais au bout du banc. 

Maintenant, la plus belle chose qui pourrait arriver, c’est que Drouin connaisse un gros début de saison. La loi du sport est de performer et il le sait. Comme je l’ai dit la semaine dernière, je crois qu’il est la carte cachée du Canadien. 

-Propos recueillis par Gilles Moffet

Entrefilets 

Price et Fleury aux Olympiques 

Ce sera intéressant de voir le Canada aux Jeux olympiques de Pékin et, à mon avis, c’est déjà coulé dans le béton que Carey Price et Marc-André Fleury y seront. Par contre, des gardiens comme Jordan Binnington, Darcy Kuemper, Matt Murray ou d’autres devront connaître une excellente saison pour être sélectionnés. Le poste de numéro un sera déterminé au mérite et il n’y a rien de garanti pour personne. 

Fleury et les Blackhawks 

Il faut donner crédit au directeur général des Blackhawks de Chicago, Stan Bowman, pour avoir convaincu Marc-André Fleury de ne pas partir à la retraite. Les Hawks seront intéressants à suivre, cette saison, avec l’arrivée de Fleury et le retour en santé de Jonathan Toews, en plus de l’acquisition de l’excellent défenseur Seth Jones. Ne soyez pas surpris si Fleury devient l’un des athlètes les plus populaires de Chicago. 

Pas inquiet pour Bergevin 

Je ne suis pas inquiet en ce qui concerne le renouvellement de contrat du directeur général du Canadien, Marc Bergevin. Ce n’est pas si urgent et il est en bien meilleure position que l’an dernier. S’il veut revenir, lui et Geoff Molson ont plusieurs mois devant eux pour trouver un terrain d’entente. D’après moi, Bergevin est à Montréal pour quelques années encore. 

Les Sabres et Eichel 

Je sympathise avec les partisans des Sabres de Buffalo. Ils n’ont pas assisté à une partie éliminatoire depuis 2011 et je ne vois rien de positif pour eux à l’horizon. Le dossier médical de Jack Eichel est un litige sans issue pour l’instant, puisque les deux parties ne s’entendent pas sur le genre d’intervention chirurgicale nécessaire. Eichel a été déchu de son titre de capitaine et ça envoie un bien drôle de message. J’aime mieux l’approche du Canadien. Shea Weber ne jouera pas cette saison, mais il demeure le capitaine du Tricolore.

Football news:

Mourinho is one of the candidates for the post of Newcastle coach. The Saudis believe that he will improve the image of the club
Sulscher on Rashford's social activities: Now he should prioritize football
The Prince of Cambodia refused to acquire Saint-Etienne
Dani Alves: If Barcelona thinks they need me, it's a matter of one call. I can still be useful
Lewandowski wants to move to Real Madrid. He will ask Bayern for a transfer (As)
Sarri about the calendar: Football is no longer a sport, but a show from which they are trying to squeeze as much money as possible
Calvert-Lewin is Arsenal's main target for the summer. Lacazette and Nketiah will leave for free