Canada

L’achat de Transat a du plomb dans l’aile

Ça augure vraiment mal pour le projet d’acquisition de Transat par Air Canada, lequel doit théoriquement se conclure d’ici la fin de décembre.

Sachez que le principal actionnaire de Transat A.T., la firme Letko Brosseau, a déjà liquidé près du quart des actions qu’elle devait déposer en vertu de la « convention de blocage et de soutien », conclue avec Air Canada, en août 2019, dans le but de lui permettre d’acquérir Transat.

Le 31 août dernier, Letko Brosseau affirmait détenir 5,62 millions d’actions de Transat, soit 1,66 million d’actions de moins que le nombre d’actions détenues (7,28 millions) un an plus tôt, lors de la signature de ladite « convention de blocage et de soutien » avec Air Canada.

« En vertu de l’écart entre les deux dates (11 août 2019 et 31 août 2020), Letko Brosseau s’est donc départie de 1 659 844 actions de Transat. Cela laisse entendre que la “convention de blocage et de soutien” n’est plus en vigueur. Est-ce le cas ? », ai-je demandé par courriel à Daniel Brosseau, l’un des deux grands patrons de Letko Brosseau.

Malgré mes rappels, M. Brosseau n’a pas donné suite à ma question.

Alors... De deux choses l’une : Letko Brosseau et Air Canada ne sont plus liées par ladite convention de blocage, ou cette convention est une passoire.

Quoi qu’il en soit, l’action de Transat se négocie de ce temps-ci à prix dérisoire par rapport aux 18 $ offerts il y a un an.

UNE AUBAINE ?

Par les temps qui courent, l’action de Transat A.T. s’échange autour des 4,50 $.

Si vous croyez qu’il s’agit d’une aubaine par rapport à l’offre d’achat d’Air Canada à 18 $ l’action, détrompez-vous.

Si le « marché », c’est-à-dire l’ensemble des investisseurs, n’attribue présentement à Transat qu’une valeur de 4,50 $ l’action, il y a deux hypothèses plausibles.

Première hypothèse : le « marché » anticipe que la transaction d’achat va carrément avorter. Seconde hypothèse : le « marché » anticipe que la transaction ne pourra se matérialiser qu’à un prix substantiellement inférieur par rapport à l’offre de 18 $ l’action qui avait été « conclue » en août 2019 entre Air Canada et les actionnaires de Transat.

LE KRACH AÉRIEN

Au nombre des entreprises les plus durement touchées financièrement par la pandémie de la COVID-19, on retrouve les compagnies aériennes dont le volume d’affaires a littéralement fondu comme neige au soleil à cause de l’annulation massive des vols durant plusieurs mois.

À la lumière de la déconfiture des résultats financiers chez les compagnies aériennes et de vacances voyages, il est évident que Transat a perdu énormément de valeur et d’attrait aux yeux d’Air Canada.

On voit mal Air Canada débourser 720 millions de dollars pour une compagnie dont la capitalisation boursière n’est plus que de 170 millions $.

EFFONDREMENT DES REVENUS

En 2019, le volume d’affaires de Transat frisait les 3 milliards de dollars. 

À cause de la pandémie de COVID-19 ainsi que de ses conséquences, les analystes financiers Benoit Poirier et Jean-François Lavoie de « Desjardins Capital Markets » s’attendent à ce que le chiffre d’affaires de Transat fonde en 2020 de plus de la moitié, à environ 1,4 milliard de dollars.

D’une perte nette de 31 millions de dollars en 2019, les analystes prévoient cette année une perte de 345 millions de dollars. Cela représente une perte par action de 9,16 $.

Malgré cela, la haute direction de Transat garde espoir que la fabuleuse offre d’achat d’Air Canada va se concrétiser d’ici la fin de décembre prochain.

En janvier dernier, un mois avant la pandémie de COVID-19, l’action d’Air Canada touchait un haut de 51,71 $, pour une capitalisation boursière de 15,3 milliards de dollars. Aujourd’hui, l’action d’Air Canada se négocie autour des 19 $ pièce, pour une capitalisation boursière de 5,67 milliards de dollars.

On parle d’une chute de valeur de 63 % pour Air Canada. Si on applique la même baisse au projet d’acquisition de Transat, cela signifierait que l’offre initiale de 18 $ l’action de Transat tomberait à 6,66 $.

Vraiment pas intéressant pour les actionnaires de Transat.

Football news:

PSG President acquitted of selling world Cup broadcast rights
Ter Stegen and Coutinho were not included in Barca's bid for the match against Alaves
Zidane on creating the super League: I've Heard about it, but I have enough worries. We can't even enjoy the wins
Zinedine Zidane: Benzema's Criticism won't hit Vinicius. I used to do it myself, and I was also scolded
Maradona on a gift for the 60th anniversary: The disappearance of the pandemic and the scudetto for Napoli
Barcelona will try to buy Eric Garcia again in January. The deal must be approved by the club's new President
Sulscher about 5:0 with Leipzig: the Reaction of Manchester United after the brutal 1:6 was amazing