Canada

La distanciation sociale sur pause dans certains clubs

Dans certains bars, plusieurs fêtards agissent comme si les mesures de distanciation sociale n’existaient pas, encouragés à se rapprocher les uns des autres par la consommation d’alcool et la musique forte.

Dans la nuit de vendredi à samedi, à la boîte de nuit Muzique sur le boulevard Saint-Laurent à Montréal, les employés portaient le masque et tentaient de faire respecter les règles, mais la grande piste de danse était hors de contrôle.

Des tables avaient été ajoutées au milieu de celle-ci pour tenter d’éviter les regroupements, mais sans succès : les gens étaient nombreux à danser à beaucoup moins de deux mètres les uns des autres.

Aux Terrasses Bonsecours, dans le Vieux-Port de Montréal, on pouvait même constater des infractions dans la file d’attente à l’entrée du bar. La présence de fumeurs, de passants et de clients causait des rassemblements denses où la distanciation sociale n’était pas respectée. Questionné à cet effet, un des agents de sécurité a même indiqué l’impossibilité de contrôler les va-et-vient de tous.

Trop tard?

Le président de la Nouvelle association des bars du Québec, Pierre Thibault, croit qu’il faudrait relancer le débat sur l’heure de la fermeture des bars en temps de pandémie.

La Taverne Saint-Sacrement, dont il est le cofondateur, pourrait fermer dès minuit si les clients ne respectent pas les mesures sanitaires, dit-il.

Malgré les bonnes intentions du personnel dans les divers établissements montréalais, il dit remarquer un relâchement de leur vigilance – et du comportement des clients – passé une certaine heure.

«Il suffirait d'un nightclub de 400 personnes qui ne respectent pas assez les mesures pour repartir une pandémie», s'inquiète-t-il.

Des choix

Les propriétaires de bars peuvent aussi faire des choix pour diminuer les risques de perte de contrôle. Au SeaSalt, par exemple, on ne met plus de musique salsa pour ne pas inciter les gens à danser.

«C'est le choix du client aussi : aller dans une place pleine à craquer qui ne respecte pas les mesures, ou ailleurs», affirme le gérant Clément Audouy.

Celui-ci ne cache pas que les temps sont durs pour les resto-bars, qui encaissent des pertes de revenus. M. Audouy dit par exemple avoir dû refuser 200 personnes samedi dernier pour respecter les règles.

Les DJs sont perdants

La situation est aussi difficile pour les DJs, qui disent subir de la pression des tenanciers pour faire danser les gens malgré les conséquences que ça implique, et qui sont moins payés que d’habitude.

«J’amuse le monde, mais moi j’ai peur de mettre le monde en danger», souligne par exemple DJ Keith Dean, qui a choisi de ne pas recommencer tout de suite à mixer dans les boîtes de nuit montréalaises. «Partout dans le monde, on ferme, mais ici on ouvre. C’est une contradiction.»

Son collègue Alex Scotti, alias DJ SoundMan, refuse aussi les contrats qu’il se fait offrir en ce moment. «Le DJ est en train de perdre le dancefloor, car il joue plus relax et le propriétaire lui dit : joue ça et ça (en faisant référence à des chansons populaires)», dit-il.

Selon son expérience et celle de plusieurs de ses collègues, les tenanciers de bars leur proposent aussi un cachet bien en deçà des prix habituels, et il a peur que la tendance se maintienne même après le retour à la normale, si les DJs acceptent ces conditions de travail.

- Avec Nora T. Lamontagne, Le Journal de Montréal

Football news:

Alaba about Mueller: we are Glad that Bayern have such a player
Jordi Cruyff replaced Donadoni at the head of China's Shenzhen
Tiago Pro 8:2 with Barca: Bayern haven't won anything yet
Bartomeu's future in Barcelona will be discussed by the Board of Directors next week
CSKA is ready to offer 7 million euros for defender Fuchs. Internacional wants 10 million^. CSKA intends to acquire the Central defender of Internacional Bruno Fuchs, who is also claimed by Monaco and Lille
Goretska Pro 8:2 with Barca: This is only the first of three steps
Matteus on the defeat of Barca: it is Painful to see what happened to the team that inspired us for so many years