Canada

La paix à gros prix

Les propriétaires et les joueurs ont finalement signé un traité de paix. Au cours des six prochaines saisons, on va travailler en parfaite harmonie (!!!)... mais, en cours de route, on réalisera que cette entente, négociée à la hâte dans l’espoir d’éponger une partie du déficit occasionné par la pandémie, n’améliore pas la situation, du moins chez les joueurs.

Mais, on voulait la paix. On ne voulait pas se retrouver avec un taux d’imposition de 30 % pour engraisser le compte en fiducie afin de combler le manque à gagner.

On dira que les joueurs ont tout de même gagné puisque le taux d’imposition pourrait bien être de 6 % dans des dernières années de l’entente. Une moyenne possible de 11 % pour la durée du contrat. Mais encore faudra-t-il que les revenus atteignent 4,8 G$.

Pouvez-vous garantir qu’on atteindra cet objectif dans la conjoncture économique que créera la COVID-19 dans les années à venir ?

Et avec un plafond salarial à 81,5 M$ pour deux ou trois saisons, les équipes de premier plan devront s’aventurer sur un terrain dangereux et envisager la possibilité de perdre de leur lustre. Après tout, elles devront liquider des effectifs importants dans le but d’amenuiser la masse salariale. Cela signifie également que les joueurs autonomes sans restriction ne pourront compter sur la liquidité dont disposaient les formations depuis plusieurs années.

Essentiel

Parce qu’un retour au travail était essentiel et que les hockeyeurs ont à cœur la survie de leur sport, il a fallu passer rapidement sur les différentes clauses de la convention de travail. Habituellement, on ne revoit pas un contrat de travail aussi complexe en quelques semaines. Ça prend des mois.

On a donc négligé d’étudier en profondeur certains points importants de la convention de travail.

Qu’a-t-on fait pour améliorer le statut du joueur autonome avec restriction ?

Rien du tout.

Pourtant, n’avait-on pas l’occasion de modifier ce règlement, tout en faisant référence au basketball, et de permettre à l’équipe qui détient les droits sur un joueur d’égaler l’offre hostile déposée par une autre formation ? Par contre, dans la NBA, si l’équipe n’égale pas l’offre, elle ne reçoit absolument rien en guise de compensation. C’est à prendre ou à laisser.

Et je me suis toujours demandé pourquoi on devait garantir les contrats dans un système où on exige un plafond salarial. La NFL offre à ses équipes le droit de se départir, immédiatement après la première saison, d’un contrat de plusieurs années, si le joueur n’a pas répondu aux attentes. Certes, il en découle des dépenses importantes, mais au moins, les équipes peuvent corriger une erreur.

Mais pourquoi modifier ce qui fonctionne à merveille ? Erreur ou pas, les propriétaires sauront toujours passer la note aux joueurs. C’est ce qu’ils font depuis 2005.

Parce qu’ils sont en principe des partenaires, ils ont fait quelques concessions en permettant à un joueur échangé à la date limite de signer une entente de huit ans avec son nouvel employeur.

Les plus futés

Les propriétaires se frottent les mains en guise de satisfaction. Gary Bettman sourit à belles dents. Maintenant, les propriétaires disent à leur directeur général : « Le champ est libre. »

Il y aura assurément des aubaines. Il y aura des transactions majeures à compléter. Il y a trop d’équipes en difficulté avec le plafond salarial pour que les équipes en croissance ne profitent pas d’une opportunité d’affaires aussi captivante.

Les plus futés gagneront la bataille de l’équilibre des forces. Les plus audacieux pourront appliquer leur modèle d’affaires plus rapidement que prévu.

Ceux qui échouent n’auront aucun argument pour assurer leur défense.

Note - Max Domi et le Canadien ont pris une sage décision. Le patineur du Tricolore est un athlète à gros risque. La COVID-19 est un adversaire redoutable pour un diabétique de type 1.  

Football news:

Juventus highly rates Raul Jimenez. He's like Pirlo and Partici
Juventus are seriously Interested in Atletico midfielder Thomas
Champions League format for Atletico: Simeone's team is still an underdog, but now they have the best chance
Atletico claims the goalkeeper of the national team of Serbia and Eibar Dmitrovic, compensation – 20 million euros
The FA Cup will be held without replays in the 2020/21 season, and there will be one match in the 1/2 final of the League Cup
Ronaldo's entourage denied the option of moving to Barcelona. Cristiano is happy at Juventus
Matuidi moved to Inter Miami Beckham