Canada

Le mystère Phillip Danault...

Les négociations sont au point mort entre Marc Bergevin et le clan Phillip Danault. Le centre de 27 ans pourrait être libre comme l’air en juillet 2021.

Jeff Petry et Brendan Gallagher étaient dans la même position que Danault. Le directeur général s’est assuré de conserver leurs services à long terme. L’efficace Phillip se retrouve avec une seule année de contrat devant lui à l’autre bout du spectre, comme Tomas Tatar.

La situation est inconfortable pour Danault. Les deux parties ne se sont pas parlé longtemps. L’écart entre l’offre et la demande était trop important.

Depuis 2 ans, il a empilé 90 points à égalité numérique, un de mieux qu’Evgeny Kuznetsov. Il a pris 2924 mises en jeu, bon pour le 8e rang de la LNH. Il est premier avec 522 mises en jeu prises en désavantage numérique. L’an dernier son temps d’utilisation moyen fut de 18 h 50, 7 secondes de plus que celui de Patrice Bergeron qui dispute de nombreuses minutes avec un homme en plus contrairement à Danault. Ce dernier est en revanche sur la glace 50,6 % du temps à court d’un homme.

Comparé à Bergeron

Bergeron est l’éternel point de comparaison avec Danault. Or depuis deux ans, le 37 du Boston a amassé 135 points dont 80 à forces égales, 10 de moins que les 90 de Danault qui a disputé 26 matchs de plus.

Sean Couturier, autre centre complet a obtenu 14 points de plus que Danault à 5 contre 5 depuis 2 ans tout en disputant 3 matchs de moins. Couturier est une aubaine pour les Flyers qui ne lui verse que 4,3 millions par saison pour encore deux ans. Toutefois cette entente lui fut accordée sur 8 saisons à seulement 22 ans. Les Flyers ont flairé la bonne affaire...

Combien vaut-il ?

Maintenant le fait principal : si Danault est le troisième centre du Canadien, on peut rêver de la 25e coupe. Autant que s’il quitte l’équipe en juillet prochain, elle reculera, la ligne de centre se trouvant fragilisée avec Suzuki et Kotkaniemi privés de l’appui de Danault.

Marc Bergevin a accordé à Josh Anderson 5,5 M $ par année pendant 7 ans. Comment Phillip Danault pourrait-il demander moins ? Bergevin a du temps, mais Danault aussi. D’un côté, le DG du CH a beau jeu de le laisser disputer la prochaine campagne et jouer ses cartes afin de s’assurer ses services sans avoir à le soumettre au repêchage d’expansion de Seattle. 

De l’autre, à quelques jours de pouvoir tester le marché, le clan Danault sera tenté de le faire. Ultimement, si l’orgueil s’invite à la table de négociations, Danault risque de terminer sa carrière sous d’autres cieux pour moins d’argent qu’il ne pourrait en recevoir à Montréal, tandis que Bergevin risque de ne jamais concrétiser son rêve de remporter la Coupe Stanley avec le CH.

Aux intangibles, Phillip est LE visage francophone du CH. 

Ça devrait demeurer important pour l’organisation, mais que voulez-vous, lorsqu’il rentre chez lui, le propriétaire du club emprunte le boulevard René-Lévesque puis le boulevard Lord Dorchester et ce, sans jamais dévier de sa route...

Un vulgaire 13e attaquant ou 7e défenseur peut terminer sa carrière avec l’équipe pour laquelle il est reconnu comme le plus impliqué dans sa communauté. Danault est cet homme à Montréal et en plus il produit. Faudra un jour m’expliquer cette offense culturelle. 

Coup de cœur

Diego Maradona

Photo d'archives, REUTERS

Diego Maradona

Diego Maradona. La première Coupe du Monde que j’ai suivie avec passion fut celle de 1986. Sa main de Dieu suivie de son but anthologique face aux Anglais en quart de finale m’avait survolté. Cet homme trapu dirigeait le trafic sur le terrain avec 21 « pôvres » mortels à sa suite. Maradona a redonné honneur à son peuple quatre ans après une défaite aux mains du Royaume-Uni dans la guerre des Malouines. L’Argentine perd un géant. 

Coup de gueule

Aux propriétaires de la Ligue nationale de hockey. Tenter de rouvrir une entente dûment signée avec les joueurs il y a à peine 5 mois est inacceptable. Trop souvent la stratégie a fonctionné. On laisse macérer les joueurs et ils finissent par paniquer et céder. On dirait que ce ne sera pas le cas cette fois-ci. Gary Bettman livre actuellement une de ses batailles les plus déterminantes. 

Un p’tit 2 sur... 

Une victoire par K.-O. de Mike Tyson ce soir face à Roy Jones Jr. La commission athlétique de Californie a eu beau affirmer qu’aucun gagnant et/ou K.-O. ne sera permis, les deux vétérans auront beau utiliser des gants de 12 oz... Les boxeurs ne porteront pas de casque protecteur. Si vous avez vu les vidéos de Tyson à l’entraînement, vous ne pouvez que souhaiter bonne chance à Roy Jones Jr.

Football news:

Mourinho on Alli: There are dissatisfied people in any locker room. If one of my colleagues says that this is not the case, then I will not believe it
Ronaldo on Zlatan: I wouldn't play until I was 40, even if I didn't have injuries. He is unique
Danny Murphy: Liverpool's match against Manchester United will not be as dull as it was against Man City. I want them to take risks
Jamie Carragher: Liverpool and Manchester United are two of the biggest and most successful clubs in England. This will not change in 20-30 years
Abraham Grant: No one has contacted me from Chelsea. I believe that Lampard will do his job
Andrea Pirlo: Thanks to Conte, I wanted to become a coach. There is a lot of respect and sympathy between us
Gian Piero Gasperini: Miranchuk's goal is to find stability. I have to adapt to his characteristics