Canada

Le public de retour à la télévision

Les gros plans sur des gens qui applaudissent ou rient derrière les animateurs, ou qui mettent de l’ambiance dans une prestation musicale n’ont pas été nombreux à la télévision durant la dernière année. Mais c’est terminé, car le public fait actuellement son retour sur les plateaux des émissions de variétés et d’humour, et même de fictions. 

Une petite dizaine de productions, dont certaines sont en tournage depuis le début du mois, vont accueillir à nouveau du public.

«Les plateaux de tournage et d’enregistrement sont vraiment des endroits très sécuritaires, détaille Caroline Tremblay, présidente de Public Cible, compagnie chargée de recruter du public pour différents producteurs. Il y a des procédures vraiment rigoureuses, même plus sévères que dans les restaurants, par exemple.»

Outre le lavage des mains, le port du masque d’intervention en tout temps ainsi que le respect de la distanciation et des bulles familiales, le public doit aussi répondre à toute une série de questions.

«La pandémie a énormément changé notre travail. On a moins de gens à inviter, mais on a plus de questions et de vérifications à faire. On accueille aussi beaucoup moins de monde qu’auparavant.»

Indispensable

Plusieurs émissions ont réussi à se passer de public, comme «Tout le monde en parle» ou «Bonsoir bonsoir!». Pour d’autres, la présence d’un public est un élément indispensable.

«Ça ajoute une ambiance importante dans le studio et c’est aussi un support pour les concurrents et l’animateur, avance Charles Lemay, directeur des communications des productions ToRoS, derrière l’émission "Qui sait chanter?". On peut ajouter des rires ou des applaudissements en post-production, mais le "feeling" d’enregistrement ne sera jamais le même avec du public en studio.»

Le tournage de la série «Madame Lebrun», qui est tournée comme une pièce de théâtre devant public, n’aurait pas été le même sans la présence de spectateurs en studio.

«On est heureux de pouvoir tourner face à un public, même réduit, se félicite le producteur Denis Savard. On est passé de 225 à 75 personnes, ce sont souvent des fans de la série qui assistent aux enregistrements, et ça rit beaucoup.»

Présents

Plusieurs enregistrements sont actuellement en cours, comme les nouvelles saisons «D’un rire à l’autre», «Le Punch Club» ou «Le prochain stand up», et le public semble au rendez-vous.

«On a une partie des gens très enthousiaste, qui a envie de revenir sur les plateaux, et une autre plus craintive qui attend de voir, détaille la présidente de Public Cible. C’est un peu plus calme qu’avant la COVID, mais ceux qui sont contents sont très motivés.»

Un nouveau plan de déconfinement pour l’audiovisuel, avec de nouvelles règles pour les tournages, devrait être dévoilé dans les prochaines semaines.

De grosses productions en tournage avec du public

«Qui sait chanter?» - Noovo

La production du nouveau variétés de Noovo s’occupe elle-même du recrutement de son public. «Dû à la conception du studio, on ne peut intégrer plus de 40 personnes en tenant compte de la distanciation, détaille Charles Lemay. Si jamais on peut retirer la distanciation, nous pourrions aller jusqu’à 75.»

«Révolution» - TVA

Pour sa troisième édition, «Révolution» ne voulait pas changer ses habitudes avec le public qui entoure la scène circulaire. La jauge a toutefois été réduite d’environ 50 %. «Les danseurs des précédentes éditions ont apprécié d’avoir ce public qui les encourage et les motive, raconte la productrice, Marie-Ève Dallaire. On a donc fait des aménagements dans le décor pour pouvoir accueillir des bulles de quatre à six personnes, avec une priorité pour les familles et les amis des danseurs, puisque c’est vraiment gratifiant pour eux d’être applaudis par leurs proches. On a aussi des obstacles physiques entre les bulles pour que tout le monde respecte la distanciation.»

«Madame Lebrun» - Super Écran

Pour les enregistrements de sa cinquième saison, l’équipe de «Madame Lebrun» a changé de studio, passant de l’est de Montréal à Varennes. «Le studio est plus grand qu’avant et il nous permet de pouvoir faire de la distanciation dans le public, décrit le producteur. On a maintenant 75 personnes, au lieu des 225 habituelles. Les rires du public vont être moins intenses, et le chauffeur de salle va devoir travailler plus fort, mais je pense que ça va être suffisant pour donner du gaz aux comédiens.»

«Bijoux de famille» - TVA

«Bijoux de famille» a été l'une des premières émissions à entreprendre des tournages en mode COVID, en juillet dernier. «C’est un peu la raison pour laquelle on avait pris la décision de tourner en extérieur. Le résultat était visuellement beau, avance Charles Lafortune, animateur et producteur de l’émission. Cette année, on va même pouvoir avoir un peu plus de monde, puisque les restaurants et les bars sont ouverts. En préproduction, on a beaucoup plus parlé du contenu de l’émission que de COVID, ce qui fait qu’on va avoir plusieurs nouveautés, comme un "band" et de nouveaux segments.»

Football news:

Juventus will sign Santos forward Caio Jorge. Salary-1.5 million euros plus bonuses
Allegri on Juve: Ronaldo is full of enthusiasm. Dybala has a muscle problem. Kulusevski should be added
Nedved about Locatelli: Juve considers its offer fair and good
Koeman on 3-0 with Stuttgart: A great game of Barca against a strong team. We are on the right track
Mkhitaryan wants to compete with Roma for the scudetto: There will be nothing left without trophies at the end of his career
Pavel Nedved: Ronaldo is a guarantee of goals, an exceptionally valuable player. Juve is betting on him
Zozulya moved to Fuenlabrada from Segunda. His transfer to Alcorcon was disrupted because of fans who called him a fascist