Canada

Les demandes d'allocation chômage vont exploser aux Etats-Unis

WASHINGTON | Plusieurs millions d’Américains ont probablement rejoint les rangs des chômeurs au cours de la semaine passée, dans une économie stoppée nette par la pandémie de coronavirus. 

Les chiffres hebdomadaires des demandes d’allocation chômage donneront la réponse jeudi à 8 h 30. 

Les analyses les plus optimistes tablent sur seulement 525 000 nouvelles demandes pour la semaine du 15 au 21 mars, selon le site Briefing.com. 

C’est presque deux fois plus que les 281 000 nouveaux chômeurs enregistrés la semaine précédente, un nombre qui était déjà en très forte hausse. 

Mais pour d’autres économistes, le nombre de nouvelles demandes pourrait se compter en millions, puisque plus de la moitié des Américains sont désormais appelés à rester chez eux, afin d’éviter au virus de se propager. 

Les mesures de confinement mises en place, à des degrés divers, dans plusieurs métropoles ou États du pays — y compris les plus peuplés comme la Californie et New York —, ont contraint restaurants et commerces à fermer temporairement, et ont lourdement affecté des secteurs comme les transports ou le tourisme. 

«Nous prévoyons un chiffre de deux millions de personnes, ce qui est probablement sous-estimé, car les lignes téléphoniques se sont bloquées et les sites internet effondrés lorsque les gens se sont inscrits. Des millions d’autres déposeront leurs demandes dans les semaines à venir», estiment des analystes d’ING dans une note. 

Les demandes d’allocations attendues jeudi «seront vraiment horribles compte tenu de l’ampleur des licenciements après les mesures de confinement [...] qui ont fermé un nombre incalculable d’entreprises», ajoutent-ils. 

Extension de l’assurance-emploi

Des salariés au chômage technique du fait de la fermeture temporaire de leur entreprise devraient également venir grossir les chiffres qui seront publiés jeudi par le ministère du Travail. 

Le plan de soutien massif à l’économie qui doit être voté au Congrès — il a reçu le feu vert du Sénat mercredi soir — prévoit une extension de l’assurance-emploi alors que nombre d’Américains connaissent une situation précaire, payés à l’heure, à la journée ou même à la course. 

Ce plan, sur lequel républicains et démocrates ont peiné à se mettre d’accord, prévoit également que le montant hebdomadaire maximal soit augmenté de 600 dollars. 

Et Donald Trump a indiqué mercredi soir que les nouveaux chômeurs pourraient recevoir leur salaire complet pendant quatre mois au maximum. 

«Les entrepreneurs indépendants et les travailleurs indépendants seront admissibles», a-t-il ajouté. 

Les économistes de Pantheon Macroeconomics relèvent que la recherche Google «déposer une demande de chômage» («file for unemployment») est près de huit fois supérieure actuellement à ce qu’elle était en février 2009, en pleine crise des subprimes. 

Le nombre de foyers américains reliés à internet était certes inférieur il y a onze ans à ce qu’il est aujourd’hui, mais pour ces économistes, ce sont ainsi 4 millions de chômeurs qui pourraient apparaître. 

Partie de Chine fin 2019, la pandémie de coronavirus avait infecté mercredi soir plus de 68 500 personnes et fait plus de 1000 morts aux États-Unis, selon le comptage de l’université Johns Hopkins, qui fait référence.