Canada

Les Rays trop forts pour les Jays?

Les Rays de Tampa Bay et les Blue Jays de Toronto se disputeront la série qui risque de susciter le plus d’intérêt auprès des amateurs de baseball québécois dans les prochains jours.

Les Rays, qui ont terminé la saison régulière avec la meilleure fiche de la Ligue américaine, sont les grands favoris.

Toutefois, pas question pour la formation torontoise d’agiter le drapeau blanc avant le premier lancer de la série. Ça va se jouer sur le terrain.

« On voulait vraiment affronter Tampa Bay, a indiqué le gérant des Jays, Charlie Montoyo, au terme de la saison régulière. Ils ont été des adversaires coriaces durant toute la saison.

« On a hâte d’affronter ce défi contre l’une des meilleures formations dans le baseball. Et j’aime l’attitude de nos jeunes joueurs. »

Pour Montoyo, cette confrontation aura une saveur particulière. Il a travaillé dans l’organisation des Rays pendant plus d’une décennie.

Il connaît bien Kevin Cash et on pourrait avoir droit à une confrontation intéressante entre les deux hommes au plan stratégique.

Les bras des Rays

Sur papier, la rotation de partants des Rays est nettement supérieure à celle des Blue Jays. Avec Blake Snell, Charlie Morton et Tyler Glasnow, la formation floridienne est en voiture pour cette série.

On ne peut pas en dire autant du côté des Jays. Ils ont un bon lanceur de qualité en Hyun Jin Ryu, mais il y a plusieurs points d’interrogation le concernant.

Ce n’est pas pour rien que Montoyo a gardé le mystère jusqu’à la dernière minute pour dévoiler l’identité de ses partants pour les deux derniers matchs contre les Rays. Il ne serait pas surprenant qu’il opte pour un comité, à chaque occasion, pour tenter de causer une surprise de taille.

Une lourde commande attend Vladimir Guerrero Jr. et ses coéquipiers des Blue Jays face aux Rays.

Photo d’archives

Une lourde commande attend Vladimir Guerrero Jr. et ses coéquipiers des Blue Jays face aux Rays.

Les jeunes loups

Pendant ce temps, au bâton, le cœur de la formation des Blue Jays est très solide avec Bo Bichette, Vladimir Guerrero Jr., Randal Grichuk et Teoscar Hernandez. Il faudra voir s’ils seront capables de claquer la longue balle, comme ils l’ont fait en saison régulière.

Pour la puissance, ce n’est pas un problème. Par contre, en séries, où les pointages sont plus serrés, il faut savoir fabriquer des points. Ce sera le plus gros défi des Torontois, qui possèdent une équipe talentueuse, mais inexpérimentée.

Du côté des Rays, c’est un souci pour l’entraîneur Kevin Cash. Sa formation a manqué d’opportunisme depuis le 24 août, avec une moyenne collective de ,207 avec des coureurs en position de marquer, le pire rendement dans les majeures. C’est loin d’être rassurant à quelques heures des séries.

Pour être plus efficaces, les Rays devront notamment éviter les retraits sur des prises. Ils ont terminé au premier rang du baseball majeur à ce chapitre, cette saison, avec 608.

Ils devront trouver une façon de donner une marge de manœuvre à leurs lanceurs partants avec quelques points au tableau indicateur.

La série entre les Rays et les Jays sera intéressante à surveiller. Qui aura le dernier mot : les lanceurs des Rays ou les gros frappeurs des Jays ? On le saura d’ici jeudi.

Calendrier de la série Rays-Jays 

Mardi

Match 1 | 17 h

Lanceurs probables

Hyun-Jin Ryu (5-2, MPM 2,69)

Blake Snell (4-2, MPM 3,24)

Match 2

Mercredi | 16 h

Lanceurs probables

À déterminer

Tyler Glasnow (4-2, MPM 3,24)

Match 3 (si nécessaire)

Jeudi | À déterminer

Lanceurs probables

À déterminer

Charlie Morton (2-2, MPM 4,74)

* Tous les matchs sont présentés au Tropicana Field

Survol des autres séries 

Twins du Minnesota (36-24, 1er rang section Centrale) Astros de Houston (29-31, 2e rang section Ouest)

Analyse : Les Astros sont parvenus à se qualifier pour les séries de peine et de misère. Tant mieux, diront certains. Cette année, ils ne sont pas équipés pour aller à la guerre. Sans leur as Justin Verlander, ce sera très difficile de passer au travers des Twins. Ceux-ci ont encore une équipe bien équilibrée avec quatre frappeurs avec au moins 10 circuits et une bonne rotation de lanceurs. Ils devraient accéder aisément au tour suivant.

Athletics d’Oakland (36-24, 1er rang section Ouest) White Sox de Chicago (35-25, 3e rang section Centrale)

Analyse : Un duel qui pourrait se rendre à la limite des trois rencontres. Les White Sox, qui participent aux séries pour la première fois depuis 2008, ont une fiche de 14-0 contre les gauchers cette saison. Ça tombe bien parce que les A’s ont l’intention d’envoyer deux « pattes gauches » sur la butte lors des deux premiers duels. Du côté des A’s, l’absence de Matt Chapman pourrait se faire sentir.

Indians de Cleveland (35-25, 2e rang section Centrale) Yankees de New York (33-27, 2e rang section Est)

Analyse : Pour une rare fois, les Yankees ne seront pas dans la chaise des favoris pour une série. Les Indians comptent sur une excellente rotation de partants et ils sont capables de produire les points nécessaires pour remporter des matchs. Élimination rapide pour les Yankees ? Possible. Ils entrent en séries après avoir connu une fin de saison difficile. La confiance n’est pas très élevée au sein de cette formation.

Dodgers de Los Angeles (43-17, 1er rang section Ouest) Brewers de Milwaukee (29-31, 4e rang section Centrale)

Analyse : Un duel entre David et Goliath. Les Dodgers visent les grands honneurs depuis l’acquisition de Mookie Betts. Ils voudront en finir le plus rapidement possible avec les Brewers, qui n’ont pas leurs ressources. Quant aux Brewers, ils ont surpris tout le monde en obtenant leur billet pour les séries. Ils pourraient le faire à nouveau en gagnant une rencontre contre les Dodgers. 

Braves d’Atlanta (35-25, 1er rang section Est) Reds de Cincinnati (31-29, 3e rang section Centrale)

Analyse : Les Reds entrent dans les séries avec une fiche de 7-3 à leurs 10 derniers matchs. Ils ont le vent dans les voiles et ils seront affamés contre les Braves. On peut même penser à une surprise au premier tour en raison de leur rotation de partants. Du côté des Braves, il y a des points d’interrogation au sujet de Ronald Acuna Jr., qui est ennuyé par une blessure à un poignet. Sa contribution est vitale pour passer au prochain tour.

Cubs de Chicago (34-26, 1er rang section Centrale) Marlins de Miami (31-29, 2e rang section Est)

Analyse : Au début de la saison, écourtée ou non, personne ne voyait les Marlins en séries. Ils ont atteint leur objectif, même s’ils ont dû composer avec un calendrier compressé dû à une éclosion de COVID-19 dans leurs rangs. Les hommes de Don Mattingly n’ont aucune pression contre les Cubs. Du côté des représentants de la Ville des vents, qui ont connu des hauts et des bas, ils ont deux bons partants en Yu Darvish et Kyle Hendricks. Ils se croisent les doigts afin que leurs gros canons offensifs produisent pour passer au tour suivant.

Padres de San Diego (37-23, 2e rang section Ouest) Cardinals de St. Louis (30-28, 2e rang section Centrale)

Analyse : Les Padres sont les favoris, mais attention aux Cards ! Ils ont survécu à une saison complètement folle avec une pause de 17 jours, une éclosion de COVID-19 et un calendrier surchargé (53 parties en 44 jours). Ils sont synonymes de résilience. Les Padres ont donc du pain sur la planche. Ils espèrent surtout que Fernando Tatis Jr. et Manny Machado répondent présents dans les séries.

Football news:

Former Spartak goalkeeper Mitryushkin became a player of Fortune
The Norwegian referee has admitted that he is gay: I can go through life with my head held high
Henderson on Salah in Liverpool: 100 goals in 159 games is something out of a computer game
PSG have been in contact with Zidane (Okdiario)
Flick's assistant-plus 1000 points to the atmosphere in Bayern. Launched the careers of Muller and Lam, introduced Pep to the Bundesliga, taught Koman to play head
Milan scores 2+ goals in 11 consecutive games, repeating its record of 1959
Harry Kane: this Tottenham is capable of achieving something special