This article was added by the user Anna. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Madonna adore cette Québécoise

À l’intérieur de Montréal, le journaliste Louis-Philippe Messier se déplace surtout à la course, son bureau dans son sac à dos, à l’affût de sujets et de gens fascinants. Il parle à tout le monde et s’intéresse à tous les milieux dans cette chronique urbaine.

Lorsque Marie-Claude Marquis a reçu le message d’une femme qui se disait l’assistante personnelle de Madonna, elle a naturellement cru à un canular. Or, vérification faite, c’était vrai !

« Elle voulait acheter un cadeau d’anniversaire pour Madonna (née le 16 août) et elle pensait que mon style lui plairait. »

La spécialité de Mme Marquis, c’est d’orner de vieilles assiettes kitsch de messages frappants, drôles, choquants ou touchants.

Chacune de ses œuvres se vend de 400 $ à 750 $.

Marie-Claude Marquis

Photo Louis-Philippe Messier

« J’ai cherché la meilleure assiette possible pour Madonna, qui adore les chevaux. Sur l’une d’elles, j’ai inscrit I have a very nice ass. »

Le mot « ass » en anglais désigne autant le « cul » que l’« âne », une référence à l’équidé sur l’image et à l’aplomb sexuel de la chanteuse.

« La même assistante me revient plus tard et, cette fois, c’est Madonna elle-même qui veut me faire concevoir des assiettes, huit en tout, pour donner en cadeau à son gérant et pour l’anniversaire de sa fille (le 14 octobre). »

Très court délai

La diva exige que les œuvres soient conçues presque immédiatement. 

« J’ai dû arrêter tout ce que je faisais pour me consacrer à créer ses assiettes, qu’elle a elle-même sélectionnées. Les délais étaient serrés, mais je ne pouvais pas dire non. »

Cette assiette brisée se fera probablement recoller par l’artiste.

Photo Louis-Philippe Messier

Cette assiette brisée se fera probablement recoller par l’artiste.

L’artiste n’est pas sortie de son atelier avant le milieu de la nuit pour honorer la commande. Pas question de révéler ou de montrer les œuvres acquises en privé par son illustre cliente.  

Instagram

Le 30 septembre dernier, Madonna publie une photo de son assiette « I have a very nice ass » dans Instagram. Elle ne mentionne malheureusement pas la créatrice de l’œuvre. 

La vedette, qui compte près de 17 millions d’abonnés, suit seulement 385 personnes sur Instagram, dont Marie-Claude Marquis.

Madonna a reçu cette œuvre en cadeau et l’a tellement aimée qu’elle l’a partagée sur Instagram.

Capture d'écran tirée d'Instagram

Madonna a reçu cette œuvre en cadeau et l’a tellement aimée qu’elle l’a partagée sur Instagram.

« C’est flatteur et je peux cocher une case de ma liste de choses à vivre avant de mourir », dit en riant la créatrice qui, lors de ma visite, travaillait à des assiettes pour la prochaine foire d’Art Toronto.

Pour dénicher sa matière première, elle écume les bazars et les bric-à-brac. Dans son atelier, il y a un espace de rangement pour les assiettes « tannantes » qui la narguent et pour lesquelles elle se creuse la tête depuis des années sans trouver l’inspiration.

Elle est représentée par la galerie Robertson Arès et ne vend plus d’assiettes aux particuliers (excepté Madonna) et se consacre exclusivement à ses expositions. Son calendrier est plein jusqu’en mai 2024.

En plus des objets qu’elle recycle en œuvres d’art, l’artiste visuelle a conçu une gamme de marchandises beaucoup plus abordables, des blocs-notes, des tasses, des objets décoratifs, qu’elle vend dans sa boutique appelée Merci Bonsoir qui a pignon sur la rue Sainte-Catherine Est en plus d’être en ligne. 

Intimité 

Marie-Claude Marquis se livre énormément dans ses œuvres.

« Si je suis heureuse et célibataire ou triste et en couple, ça influence mes créations. Mes amis savent à quoi mes publications Instagram font référence. »

En sachant cela, je repasse en revue son compte Instagram. Sa vie ne semble pas ennuyeuse.

À voir aussi