Canada

Quand la droite croit aux licornes

Donc, Donald Trump croit qu’à Pâques, tout va revenir à la normale. Le pays pourra « refaire partir la machine » et rouvrir les entreprises actuellement fermées.

Tout ça, alors que le nombre de cas double tous les trois jours dans l’État de New York et que les États-Unis s’apprêtent à devenir le nouvel épicentre mondial de la pandémie. 

Ben coudonc. 

AU ROYAUME DES ARCS-EN-CIEL

« Il faut retourner au travail beaucoup plus tôt que les gens ne le pensent », dit le président. 

Et le virus ? Il va arrêter de faire des victimes comme par magie, afin de permettre aux chrétiens de célébrer la résurrection du Christ ?

« Les gens pratiqueront la distanciation sociale sur leur lieu de travail », de répondre Trump.

On dit souvent que les gens de droite ont une vision pessimiste de la nature humaine. 

L’homme est individualiste, les gros mangent les petits, le monde est une jungle, au plus fort la poche, la cupidité est le principal moteur de l’économie, etc. 

En fait (du moins, en ce qui concerne la présente crise), les apôtres du « tout économique » sont naïfs, candides.

Ils croient que les travailleurs vont pratiquer la distanciation sociale ! Qu’ils vont respecter les consignes ! Volontairement ! 

Comme de bons petits soldats disciplinés !

Faut vraiment vivre au royaume des licornes pour croire ça...

Cibole, vous ne regardez pas les bulletins d’info ?

C’est le party sur les plages de Floride ! Le système de santé de la ville de New York est sur le point de craquer à cause de l’imprudence des gens !

Et vous croyez que dans les bureaux, les commerces et les usines, les travailleurs vont garder leurs distances ?

Vous êtes encore plus rose bonbon que Trudeau...

NON, LEGAULT NE VA PAS TROP LOIN !

Trump n’est pas seul à préférer la relance économique à la protection de la santé publique. 

Plusieurs personnes croient que la « médecine de cheval » administrée par les Legault de ce monde (confinement, fermeture des entreprises non essentielles) risque de faire plus de mal que de bien. 

Ah oui ?

Hier, Le Devoir publiait un texte très intéressant de Fabien Deglise sur la Suède. 

Imaginez-vous qu’au pays d’IKEA, les écoles primaires, les bars, les restos et les entreprises non essentielles restent ouverts !

Afin de permettre à l’économie de respirer !

Résultat : le nombre de cas monte en flèche. À tel point que des experts craignent que la Suède devienne la nouvelle Italie...

Je vais vous poser une question, une seule.

Préférez-vous être chômeur ou mort ?

Une économie, ça se reconstruit. Mais quand t’es mort, t’es mort. 

FAITES REVENIR PRUD’HOMME !

En terminant, un mot sur Martin Prud’homme, l’ex-directeur de la SQ qui a été suspendu l’année dernière.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales a décidé qu’aucune accusation ne sera portée contre lui. 

Vous vous souvenez l’affaire Guy Ouellet ? Quand le président de l’Assemblée nationale avait dit : « Qu’on accuse ou qu’on s’excuse » ?

Eh bien, on pourrait dire la même chose dans ce cas-ci.

Ça fait un an que l’ex-directeur de la SQ poireaute dans son coin. Ça fait un an qu’il voit sa réputation entachée sans raison.

Alors, que l’on s’excuse et qu’on lui redonne son poste.

Plus que jamais, nous avons besoin de gens comme lui.