Canada

RAV4 Prime 2021: on s’approche de la perfection

Le véhicule parfait existe-t-il? Certes, on peut toujours trouver des petits défauts ou des trucs qui ne plaisent pas à tout le monde, mais l’équipe du Guide de l’auto croit avoir trouvé un modèle qui pourrait répondre à cette question par l’affirmative.

Excellent dans tout, le Toyota RAV4 est aujourd’hui le meilleur VUS compact sur le marché – et le seul véhicule toutes catégories confondues à se mériter une cote de cinq étoiles dans Le Guide de l’auto 2021. C’est en grande partie grâce à ses deux versions hybrides, dont le nouveau RAV4 Prime qui s’ajoute cette année.

Après avoir remporté haut la main notre match comparatif de VUS hybrides rechargeables que vous pouvez retrouver dans Le Guide de l’auto 2021, nous l’avons mis à l’essai pendant toute une semaine à la mi-octobre. Voici donc un compte rendu de nos plus récentes impressions de conduite.

Électrisant, le RAV4 Prime!

Commençons bien sûr avec les performances, qui sont littéralement électrisantes. Combinant un moteur à quatre cylindres de 2,5 litres avec deux moteurs électriques (un pour chaque essieu), le Toyota RAV4 Prime 2021 génère une puissance remarquable de 302 chevaux qu’il nous fait très bien sentir malgré ses 1 950 kilos, que ce soit en nous pressant contre notre siège ou en faisant rapetisser drôlement vite les autres véhicules dans le rétroviseur. L’accélération de 0 à 100 km/h s’effectue en six secondes seulement, ce qui est plus rapide que toutes les Toyota à l’exception de la GR Supra.

Chemin faisant, l’un des principaux reproches que l’on peut adresser au RAV4 ordinaire – son moteur bruyant à l’accélération – s’efface comme par magie. En outre, bien qu’une boîte à variation continue soit toujours de mise, le système de rouage intégral de la version hybride rechargeable est plus évolué et efficace, sur chaussée sèche comme mouillée, tandis que la capacité de remorquage augmente de 1 500 à 2 500 livres, assez pour tirer une petite roulotte sans problème (seul le RAV4 Trail fait mieux avec ses 3 500 livres).

En termes de maniabilité, on apprécie la solidité de la plate-forme TNGA de Toyota mariée ici à une suspension avant à calibrage sport. Le RAV4 Prime surprend par son agilité, même s’il n’offre pas toutes les sensations d’un Mazda CX-5. Le roulement est assez confortable aussi, mais on s'attendait à un peu plus de douceur d’un véhicule qui frôle les 57 000 $ comme notre modèle d’essai haut de gamme XSE Technologie Premium. Si c’est une priorité pour vous, envisagez plutôt le nouveau Toyota Venza – également hybride.

Photo: Guillaume Rivard

Vous en voulez de l’autonomie?

À peu près au même moment où se déroulait notre essai du Toyota RAV4 Prime 2021, deux études européennes remettaient en question la consommation et les émissions réelles des véhicules hybrides rechargeables. Pourquoi? Parce qu’un grand nombre de propriétaires négligeraient de le brancher systématiquement au travail ou en revenant à la maison, affectant ainsi l’autonomie électrique, et passeraient trop de temps sur l’autoroute où la batterie ne suffit pas.

Prenant soin de recharger le RAV4 Prime après chaque sortie (un réflexe qu’il faut développer comme pour un véhicule 100% électrique), nous avons pu profiter jour après jour des 68 kilomètres annoncés par Toyota et indiqués par l’ordinateur de bord. Sachez qu’il est possible d’améliorer cette marque d’une poignée de kilomètres en faisant attention à sa conduite… comme on peut la réduire en succombant à la tentation d’appuyer fort sur la pédale pour tirer avantage de l’imposante et amusante cavalerie. Un bouton sur la console permet aussi de préserver la charge pour une utilisation ultérieure.

Photo: Guillaume Rivard

Une fois la batterie de 18,1 kWh épuisée, le véhicule passe en mode hybride. Nous en avons fait l’expérience lors d’une longue promenade du samedi après-midi et avons observé un rendement moyen légèrement supérieur à 6,0 L/100 km. Au final, le RAV4 Prime peut parcourir plus de 800 kilomètres avec une batterie et un réservoir pleins – le meilleur des mondes!

Dernier détail avant de passer à l’habitacle : est-il nécessaire d’avoir une borne de niveau 2 (240 volts) à la maison? C’est certainement très avantageux puisque le temps de recharge complet passe de 12 à 4,5 heures tout au plus. Et jusqu’au 31 décembre 2020, le programme Roulez vert accorde une subvention de 600 $ pour l’achat d’une telle borne résidentielle. D’un autre côté, si vous avez accès à un point de recharge au bureau ou si votre horaire vous permet de brancher quotidiennement le véhicule pendant 12 heures, vous pourriez vous en passer.

Photo: Guillaume Rivard

Convivial et très bien équipé

La vie à bord du Toyota RAV4 Prime 2021 est un charme. Les déplacements silencieux en mode électrique font peut-être porter plus attention au bruit provenant de la route, mais ce n’est pas un irritant. Les sièges très confortables, l’espace généreux, les rangements nombreux, les commandes ergonomiques ainsi que la qualité et la douceur des matériaux l’emportent sur tout. S’il y a une petite pénalité au chapitre du chargement par rapport au RAV4 ordinaire (949 litres au lieu de 1 059), une virée chez Costco vous convaincra que ce n’est pas un problème, sauf peut-être la hauteur du coffre légèrement accrue.

Nous n’avons rien à redire sur la visibilité ni sur les affichages numériques, tant celui derrière le volant que l’écran central (8 ou 9 pouces selon la version). Sans être le meilleur sur le marché, le système d’infodivertissement est quand même simple à utiliser. Apple CarPlay et Android Auto sont inclus pour ceux qui veulent une interface plus familière. Quant à la sécurité, aucun compromis n’est fait puisque la suite Toyota Safety Sense 2.0 et des dispositifs comme le détecteur d’angles morts et l’alerte de circulation transversale arrière sont tous inclus de série, et ce, dans l’ensemble des RAV4.

Photo: Guillaume Rivard

Lequel choisir?

Quelle version devriez-vous choisir? Le RAV4 Prime SE est très bien équipé à 44 990 $ (plus transport et préparation). Honnêtement, il serait facile de s’en contenter – même des sièges arrière chauffants s’y retrouvent. La version XSE à 51 590 $ ajoute par contre des commodités désirables telles que des roues de 19 pouces, de belles garnitures extérieures et intérieures, un toit ouvrant, un hayon assisté, des sièges en cuir ainsi que les services d’assistance et de contrôle à distance offerts par Toyota.

Puis, il y a l’ensemble Technologie Premium qui en remet une bonne couche pour un extra de 5 400 $ : sièges avant ventilés avec mémoire de position pour le conducteur, toit panoramique, affichage tête haute, navigation, caméras à 360 degrés, système audio JBL à 11 haut-parleurs et on en passe.

Le RAV4 Prime est admissible au plein crédit gouvernemental de 13 000 $. D’ailleurs, quand on fait le calcul, on constate que cette variante hybride rechargeable revient parfois moins chère que le RAV4 hybride 2021 ordinaire (à partir de 32 490 $), qui est beaucoup moins puissant (219 chevaux) et moins bien équipé!

Réservez tout de suite… et attendez

Dans un monde parfait, tous les consommateurs qui désirent se procurer un RAV4 Prime pourraient l’obtenir dans les plus brefs délais, mais ce n’est malheureusement pas le cas. La production concentrée au Japon et limitée à environ 1 000 exemplaires canadiens pour la première année-modèle (blâmez la pénurie de batteries) fait en sorte que plusieurs devront patienter un an sinon plus.

Vous avez quand même le luxe d’attendre, car ne sont pas les alternatives qui pleuvent. Le Ford Escape hybride rechargeable (à traction seulement) n’entrera finalement en production qu’en 2021, suivi plus tard du Mitsubishi Outlander PHEV de nouvelle génération. À moins que vous rêviez déjà à des VUS 100% électriques comme le Volkswagen ID.4 et le Nissan Ariya…

En vidéo: 10 véhicules offerts avec une version hybride rechargeable

Football news:

Shakhtar defender Vitao on 2:0 with Real Madrid: the main Thing is not to fly too high in the clouds
Kiknadze and Meshcheryakov-out! Rabiner after Loko's defeat by Red bull
Real Madrid conceded 9 goals in 5 rounds of the Champions League group stage for The first time
Flick about 1:1 with Atletico: after Muller and Gnabry came on as substitutes, Bayern added to the movement
Muller scored his 47th goal in the Champions League and moved into 10th place ahead of Inzaghi. Zlatan and Shevchenko have 48 goals each
Liverpool and Porto broke into the Champions League play-offs - there are already 8 teams. Which ones? And who is about to be added to them?
Now Liverpool are also without Alisson. The group was won by his 22-year-old substitute with 0 minutes in the Premier League and the Champions League