Canada

Saint-Jérôme: la COVID-19 emporte un père de seulement 27 ans

Deux bambins se retrouvent orphelins après que leur père qui avait tardé à se faire vacciner s’est battu pendant deux semaines contre la COVID-19 aux soins intensifs de l’hôpital de Saint-Jérôme. 

« Je ne sais même pas encore comment annoncer à mon fils [le décès de son père] », souffle avec la voix brisée Elise Dupras.

Son ex-conjoint et ami Kevin Smith-Chartrée a perdu la vie vendredi après un long combat contre la COVID-19, selon des proches. 

Quelques jours après avoir été déclaré positif au virus, l’homme de 27 ans a fait un premier séjour au centre hospitalier des Laurentides. 

Le 9 septembre, il était de retour sur son lit d’hôpital où il a été intubé et plongé dans un coma pendant 14 jours avant de décéder.

Kevin Smith-Chartrée laisse dans le deuil son fils Malorik, de 6 ans, et Elyanna, 2 ans. 

« Son départ est extrêmement difficile à accepter. C’est un papa aimant et fier de ses deux enfants », confie Gabrielle Sabourin, la mère de la fillette. 

Comme une grippe... qui dégénère

Au début de sa maladie, il avait des symptômes semblables à une grippe, explique son père, Mario Smith. Ça lui est tombé sur les poumons. Il s’est mis à avoir vraiment des difficultés à respirer », dit-il. 

Le jeune homme a tardé à se faire vacciner.

« Comme plusieurs, il ne croyait pas à la COVID-19, déplore M. Smith. Je lui avais dit : “Il faut que tu te fasses vacciner absolument”. On essayait souvent de lui en parler. Chaque fois qu’on le voyait », ajoute-t-il.

À force de discussion avec son père, il avait reçu une première dose à la mi-août, soit quelques jours avant de contracter le virus. 

Il avait un rendez-vous planifié afin de recevoir son deuxième vaccin. Cela devait avoir lieu quelques jours avant son décès. 

Partager pour sensibiliser 

Mario Smith partage l’histoire de son fils afin de lancer un message clair . « Faites-vous vacciner, cette maladie existe pour de vrai. Tu peux avoir [des symptômes] faibles, mais ça peut aussi être très fort, comme Kevin. Ce n’est pas une joke ».

« On ne s’y attendait tellement pas. C’est un gars en forme, en pleine santé qui travaillait sur la construction », laisse tomber Michelina Mastrogiacomo, qui considère Kevin « comme un fils adoptif ».

Avant cela, elle-même n’était pas complètement certaine qu’elle voulait recevoir le vaccin contre la COVID-19, regrette-t-elle aujourd’hui.

« Je n’en reviens pas qu’il ait fallu qu’il meure pour ça. Pas juste une, les deux doses sont importantes. Est-ce qu’on peut mettre toutes les chances de notre bord ? On n’aurait peut-être pas [perdu] notre Kevin », s’attriste Mme Mastrogiacomo.

À VOIR AUSSI   

Football news:

Pique about Barca: Bartomeu won the election in 2015 because of treble, before that he had 1% support
Graeme Souness: I agree with Klopp that Salah is the best player in the world right now
Javier Zanetti: Messi should take the Golden Ball. His performance is impressive, he also won the America's Cup
Miranchuk started the 7th match of Atalanta in a row in reserve
Rummenigge on Kimmich's position on vaccination: He has a responsible approach. But from the point of view of an example, it would be better for him to be vaccinated
Luis Suarez: Messi deserved the Golden Ball, he had a great year. I think Leo has no competitors
Rummenigge about Bavaria: We are among the top three clubs in Europe. Our football can be enjoyed