Canada

Shaw augmente ses tarifs en pleine crise

Bell n’est pas la seule à hausser ses tarifs en pleine crise sanitaire. Des dizaines de milliers de clients de la télé par satellite de Shaw au Québec ont été avisés au cours des derniers jours que leur facture grimperait le 1er avril prochain.

• À lire aussi: Augmentations de tarifs annoncées: Bell s’excuse auprès de ses clients

Et contrairement à Bell, l’entreprise n’a pas l’intention de reculer.

Abonné de Shaw Direct (autrefois Starchoice) depuis une quinzaine d’années, André Latour trouve « disgracieuse » cette augmentation de 5 $ qui vient de lui être annoncée. 

« Ça manque de classe dans le contexte actuel. C’est déplacé de demander une hausse, peu importe le montant, alors qu’on combat une maladie et que les gens sont enfermés chez eux », a déploré l’homme. 

Shaw compte environ 671 000 abonnés à son service satellite à l’échelle du pays, ainsi que 1,46 million d’abonnés au câble, un service qui n’est toutefois pas offert ici.

L’entreprise se défend en soutenant que cette hausse a été annoncée en février ou en mars à sa clientèle. « Ce rajustement des tarifs sert à soutenir les mises à niveau de réseau, afin que vous ayez un accès continu à une infrastructure fiable et de qualité. » 

Ces arguments n’ont pas convaincu M. Latour. 

Bell a reculé 

Rappelons que le week-end dernier, Bell Canada a fait marche arrière et s’est excusée auprès de ses clients ayant reçu depuis le début de la pandémie un avis d’augmentation de leur facture. Cette hausse a été « suspendue » pour le moment.

Pas question pour Shaw d’être aussi généreux. 

Au mieux, l’entreprise propose de changer de forfait. 

« Nous sommes conscients que cet ajustement intervient à un moment où de nombreux clients sont confrontés à des difficultés », a indiqué un porte-parole. « Nous sommes prêts à travailler avec eux pour trouver le forfait qui convient le mieux à leurs besoins. »