Canada

Signaux volés: Rob Manfred persiste et signe

Le commissaire du baseball majeur Rob Manfred a défendu sa décision de ne pas avoir puni les joueurs des Astros de Houston dans l’histoire des signaux volés.

L’homme de 61 ans fait présentement face à de nombreuses critiques, lui qui a donné une immunité complète aux athlètes, et ce, en échange de leur aide dans son enquête.

Au final, le baseball majeur a puni les dirigeants des Astros en suspendant le directeur général Jeff Luhnow et le gérant A.J. Hinch pour la campagne 2020. La formation texane a également reçu une amende de 5 millions $ et a perdu quatre choix au repêchage.

«Nous aurions pu faire le choix de se pencher sur les dirigeants et leur donner une sorte d’immunité, afin de découvrir comment les joueurs étaient impliqués. Quelle que soit l’insatisfaction concernant l’octroi de l’immunité aux joueurs, je pense que ce serait 10 fois pire si nous avions laissé les dirigeants tranquilles et que nous aurions ensuite tenté de punir les joueurs», a affirmé Manfred, dimanche, lors d’un entretien avec le réseau ESPN.

Le grand patron du baseball majeur a également affirmé que s’il avait puni des athlètes, l’Association des joueurs aurait déposé des griefs, expliquant que la faute revenait à Luhnow.

En effet, lors de la saison 2017, le baseball majeur a remis une note de service aux dirigeants de ses équipes, afin de leur rappeler les règles concernant l’utilisation de la technologie vidéo. L’ancien DG des Astros n’en aurait pas fait mention à ses joueurs.