Canada

Train de banlieue: pas de reprise du service en vue sur la ligne exo4 Candiac

Les usagers de la ligne de train de banlieue de Candiac devront continuer à prendre leur mal en patience, lundi, exo ayant confirmé que son service sera de nouveau interrompu en raison du blocus de la voie ferrée du Canadien Pacifique (CP) à Kahnawake. 

«En raison de la présence de manifestants aux abords de la voie ferrée du Canadien Pacifique (CP), l'interruption du service de trains de la ligne exo4 Candiac se poursuit. Les navettes d'autobus sont maintenues pour le lundi 17 février, et ce, jusqu'à nouvel ordre», a fait savoir l'agence de transport dimanche. 

Les navetteurs du Roussillon pourront se rabattre sur une trentaine d'autobus qui effectueront des allers-retours entre les gares Candiac, Delson, Saint-Constant et Sainte-Catherine et le terminus Mansfield, à Montréal. 

«Tous les efforts sont déployés par les équipes d'exo afin d'assurer un service alternatif et d'accompagner sa clientèle durant la perturbation», a assuré le gestionnaire des trains de banlieue. 

Les voies du CP sont bloquées à Kahnawake depuis la fin de semaine du 8-9 février. La semaine dernière, aucun train de banlieue n'a pu circuler sur la ligne Candiac. 

Les manifestants désirent démontrer leur solidarité avec les membres de la Première Nation britanno-colombienne Wet’suwet’en, qui s'opposent au projet de gazoduc Coastal GasLink.

Par ailleurs, VIA Rail a indiqué que ses liaisons Montréal-Toronto, Ottawa-Toronto et Kingston-Toronto demeurent interrompues en raison du blocus sur le territoire de la nation mohawk de Tyendinaga, près de Belleville en Ontario.

En date de dimanche, VIA Rail avait dû annuler 409 trains, affectant environ 83 000 passagers.